Aller au contenu principal

FDSEA/JA
L’avenir des biocarburants passe aussi par les urnes

L’avenir des biocarburants dans le Calvados dépend-il du résultat du vote aux élections Chambre d’Agriculture ? "Oui, répond Patrice Lepainteur, tête de la liste soutenue par la FDSEA et les JA au scrutin de janvier.

Xavier Beulin (entouré de Bertin George et Eric Dechaufour): "sur le plan biocarburant, il ne servirait à rien d’apporter une réponse aux céréaliers sans rien apporter aux éleveurs".
Xavier Beulin (entouré de Bertin George et Eric Dechaufour): "sur le plan biocarburant, il ne servirait à rien d’apporter une réponse aux céréaliers sans rien apporter aux éleveurs".
© DR
L’explication est simple : "la Coordination Rurale, représentée dans notre département par l’URDAC, fustige le plan biocarburant. FDSEA et JA le soutiennent. Il faut donc donner au Calvados les moyens politiques de relever ce défi". Telle est la conclusion de la réunion organisée mardi dernier par la section "Céréales" de la FDSEA à laquelle participaient également Xavier Beulin (vice-président de la FNSEA) et Eric Dechaufour (président des betteraviers) et colistier de Patrice Lepainteur aux élections Chambre d’Agriculture. Vers une pénurie d’omega 3 ? Il est vrai qu’à l’approche des élections professionnelles, les anti-biocarburants font feu de tous bois. Au congrès de la Coordination Rurale, on est allé jusqu’à sortir du chapeau les omega 3 qu’on allait mettre dans nos moteurs pendant qu’on assaisonnerait nos salades d’huile de palme importée. Fût-ce la bouteille d’huile, c’est quand même pousser le bouchon un peu loin ! Autre peur nourrie par la Coordination Rurale pour contrer les biocarburants : l’opposition alimentaire/non alimentaire. Des arguments balayés d’un revers de main par Xavier Beulin pointant du doigt les surfaces consacrées aux jachères. Par ailleurs, produire des biocarburants, c’est produire aussi des drêches, de la pulpe et des tourteaux (aliments facilement traçables qui favoriseront notre balance commerciale) transformés ensuite en viande blanche ou en viande rouge. "Ce qui est de nature aussi à redonner de la compétitivité aux filières animales". Enfin, après le diester et l’éthanol, viendront les biocarburants de IIe et IIIe génération élaborés à partir de biomasse. Il importe donc que la filière soit partie prenante au niveau de la R&D (Recherche et Développement). Cela afin "d’éviter que ce ne soit les pétroliers qui soient les donneurs d’ordre voire les producteurs de biocarburants demain", prévient Xavier Beulin. Structurer la filière pour capter la VA La France a donc besoin de structurer sa filière biocarburants. Elle compte à ce jour environ 600 organismes collecteurs. Face à eux : tout au plus 5 acheteurs. "Il faut donc investir collectivement et gérer le dossier de façon efficiente pour que ce soit le producteur, donc l’agriculteur, le premier bénéficiaire de la valeur ajoutée" conclut le vice-président de la FNSEA.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

RIP
Un outil d’expression démocratique à l’épreuve de la réalité des élevages
Mercredi 16 septembre, JA 14 a invité les parlementaires du département chez Samuel Biderre, éleveur, entre autres, de veaux de…
KATRINE LECORNU - MARQUE GRAND FERMAGE - AGRIAL
Marque Grand Fermage : « on veut donner une image crédible et vraie de notre profession »
Katrine Lecornu est éleveuse à Nonant, dans le Bessin (14). Depuis deux ans, elle travaille avec l’équipe marketing d’Agrial sur…
ANNE MARIE DENIS PRESIDENTE FRSEA
" Forger un syndicat régional moteur d’une agriculture multiple "
Rencontre avec l’Ornaise Anne-Marie Denis, présidente de la Fdsea 61 et désormais de la Frsea Normandie. Une femme de caractère,…
ANNE MARIE DENIS PRESIDENTE FRSEA
Anne-Marie Denis, présidente de la FRSEA de Normandie
La FRSEA de Normandie a terminé ce lundi 21 septembre le renouvellement de ses instances engagé au printemps dernier.
Blandine Julienne, JA 61
Blandine Julienne : " J’aime gérer le relationnel et le terrain "
Blandine Julienne est installée en lait et cultures avec son conjoint Vivien à Bizou, dans le secteur de Longy-au-Perche. D’une…
JULIEN DENORMANDIE
Julien Denormandie : « Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens »
« Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens », souligne le ministre de l’Agriculture avant d’ajouter…
Publicité