Aller au contenu principal
Font Size

Le bio enclenche la sixième !

Du 22 au 30 septembre se déroulera la sixième édition de l'opération nationale « Manger bio et local : c'est l'idéal ». L'objectif : mieux faire connaître la vente directe et les circuits courts à l'ensemble des consommateurs. Dans ce cadre, la Normandie accueillera plus d'une centaine d'événements sur son territoire.

© SB

lll C'est une opération qui marche. La semaine du « Manger bio et local : c'est l'idéal », se renouvelle pour la sixième année consécutive. « L'année dernière, nous avons accueilli entre 50 et 300 visiteurs par site », rappelle Loïc Ducloué, producteur de lait biologique. Visites de fermes, dégustations, marchés bio, conférences, débats, plus d'une centaine d'événements sont organisés du 22 au 30 septembre sur le territoire normand. « Le but est de mieux faire connaître la vente directe et les circuits courts aux consommateurs mais aussi auprès des chefs de restaurations collectives. C’est l’occasion pour ceux qui n’ont pas encore introduit de produits locaux dans leurs menus de s’y mettre », ajoute Marie Bondroit, conseillère en restauration collective et circuits courts de l’Association Bio Normandie.

Communiquer sur la filière
Cette semaine consacrée à l’agriculture biologique est avant tout une opération de communication auprès du grand public. « Nous voulons montrer aux consommateurs que, grâce à la vente directe, il est possible de s’alimenter avec des produits biologiques sans exploser son budget. C’est un moment privilégié, où les producteurs ouvrent les portes de leurs exploitations aux acheteurs. Ils communiquent sur les avantages de la vente directe, notamment la réduction des intermédiaires, des emballages et sur une alimentation plus respectueuse de la planète. C’est une vraie valeur ajoutée pour les agriculteurs », souligne Loïc Ducloué.

Au cœur du territoire
Au fil des années, l’agriculture biologique s’est ancrée dans le territoire normand. Cette année et pour la première fois, elle sera notamment au cœur de la foire de Brix (50), avec la présence d’associations et un grand marché de producteurs locaux. « C’est un tournant pour l’agriculture biologique d’être convié par les municipalités à participer aux évènements locaux. Ça a beaucoup de sens pour nous, car nous sommes dans un milieu rural où il y a encore beaucoup d’à priori sur le Bio. Ça nous redonne de l’énergie et c’est une belle opportunité pour nous de parler d’une seule et même voix », témoigne Stéphane Belin, maraîcher à Tollevast (50).
Pratique : la liste
des manifestations par département est disponible sur le site internet : www.bioetlocal.org

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Moisson 2020 : Et si les blés redonnaient un peu d’espoir ?
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture, curieux du contexte local
Julien Denormandie est venu visiter la ferme de François Rihouet à Périers (50) et écouter les demandes liées à plusieurs…
Un pick-up lin conçu par la SAMA voit le jour
L’agriculture devra se passer du glyphosate d’ici quelques années. Les producteurs de lin anticipent l’arrêt de l’herbicide,…
Requiem pour l’abattoir de Saint-Hilaire
Vendredi 10 juillet, Manuel Pringault, président du groupe Teba et patron de la société d’abattage saint-hilairien, ASH (gérante…
Julie Bléron, gendarme référente agricole cultivée sur le milieu
Julie Bléron est référente agricole de gendarmerie depuis le mois de janvier. Sa mission est de recréer du lien entre les deux…
L’hétérogénéité des orges se confirme
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
Publicité