Aller au contenu principal

Bovins, porcs, volailles
Le bio normand surfe sur une demande croissante

Boris Jeanne n’a pas le temps, où presque, de souffler. L’animateur-technicien du réseau Normandie Viande Bio a en charge une bonne partie de la Basse-Normandie, et même de la Haute. À Alençon, son homologue, Blandine fait de même. « La Manche reste un gros morceau pour tout ce qui concerne les bovins viande et lait. Notre objectif, être au plus près du producteur dans toutes les filières concernées, notamment en viande bovine, porcs, volailles ».

Boris Jeanne (Normandie Viande Bio), basé à Saint-Lô. “En 2012, beaucoup de conversions se termineront. Nous préparons déjà le volet commercialisation.
Boris Jeanne (Normandie Viande Bio), basé à Saint-Lô. “En 2012, beaucoup de conversions se termineront. Nous préparons déjà le volet commercialisation.
© EC

 

Quel intérêt poussent ces producteurs à s’engouffrer dans le Bio ? « Une réflexion longuement mûrie, parfois pendant quelques années, puis un déclic, crise sanitaire ou autre. En règle générale, ils ont commencé à préparer le terrain (extensification) puis passent le cap avec en tête une logique économique ». En porcs, même constat. « Nous n’avons que cinq éleveurs en Basse-Normandie. Nous cherchons à tripler notre production ».

Côté prix, la viande bovine paye de 20 à 30% de plus que le conventionnel. En porcs, c’est trois à quatre fois plus.

La suite dans votre prochaine édition

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Tuberculose bovine : deux cas découverts dans le secteur de Pont-d’Ouilly
La direction départementale de la protection des populations (DDPP) a annoncé, mercredi 18 mai 2022, la découverte d’un cas de…
JA 61
Le nouveau bureau des Jeunes agriculteurs est en place
Le nouveau bureau des Jeunes agriculteurs de l’Orne est en place depuis mardi 19 avril 2022, pour la mandature 2022-2024. L’…
De 50 t à 0 t de tourteau de colza
Il fut un temps où Damien Odienne achetait 50 tonnes de tourteau de colza par an pour compléter la ration de ses laitières et…
« Dès que j’ai le dos tourné, les corbeaux reviennent »
Du Perche au bocage, en passant par la plaine, les corbeaux ravagent les parcelles de maïs. Si la DDT accorde le droit de les…
Région politique agricole
La Région Normandie dévoile sa politique agricole 2023-2027
Les élus prévoient un programme co-construit avec la profession, simplifié, d’un montant de 60 millions d’euros par an. Les…
Agrial, ferme grandeur nature
Agrial lance sa Ferme grandeur nature en juin
La coopérative agricole Agrial a décidé d’ouvrir les portes de deux fermes adhérentes lors d’un nouvel événement intitulé : Ferme…
Publicité