Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Le Biobaler : couper et presser la biomasse en un seul passage

Démonstration en Seine-Maritime.

Le Biobaler a été conçu pour couper, presser et densifier la biomasse en ballots de 1,20 m de diamètre et faciliter ainsi le séchage puis le transport de la biomasse vers les lieux d’utilisation (broyage ou utilisation directe en chaufferie). Cet outil peut rendre des services variés : récolte de cultures énergétiques, entretien d’espaces naturels, rémanents forestiers...Pour découvrir le fonctionnement et les performances du Biobaler dans la récolte des TtCR de saules, une démonstration est organisée par la Chambre d’agriculture de la Seine-Maritime dans le cadre du projet Innobioma (voir encadré) à Belleveille-en-Caux (76), ferme du Tors, le mardi 2 décembre 2014 après-midi.L’outil a déjà été testé par la chambre d’agriculture de la Seine-Maritime en 2012 et a montré une capacité de 30 balles/h avec 200 kg de MS par balle

Innobioma : cultiver du saule ou du miscanthus pour préserver la qualité de l’eau

Dans la lutte contre l’érosion, les bandes enherbées ont montré toute leur efficacité. Toutefois, elles mobilisent des surfaces qui ne sont pas toujours valorisées économiquement. Les mesures réalisées par l’Areas et les Chambres d’agriculture de la Seine Maritime et de l’Eure montrent que le saule ou le miscanthus peuvent les remplacer avec succès pour favoriser l'infiltration, le freinage des eaux de ruissellement et la sédimentation de fines particules de terre. La production de ces espaces peut contribuer à l’approvisionnement de filières locales de biocombustibles : c’est le pari du projet Innobioma, porté par la Chambre d’agriculture de la Seine-Maritime.


Formation

Cultiver des saules pour produire de la biomasse La formation apportera les éléments sur l’itinéraire technique des taillis à très courte rotation et leur rentabilité. Le 1er décembre 2014 en Seine-Maritime : renseignement auprès de Laurie Ducatillon, chargée de mission énergie : 02.35.59.47.25, laurie.ducatillon@seine-maritime.chambagri.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Élodie et Baptiste Leclerc (50)
Témoignage d'Élodie et Baptiste Leclerc, éleveurs de veaux à Le Mesnilbus (50)
Élodie et Baptiste Leclerc élèvent des veaux à Le Mesnilbus (50) en intégration chez Denkavit. Âgés tous les deux de 31 ans, ils…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité