Aller au contenu principal

LE BŒUF EN FETE A MALTOT (14) : les jeunes se mobilisent

Ce week-end se déroulera la 18e édition de « Bœuf en Fête ». Comme chaque année, les étudiants en formation à la MFR de Maltot s’investissent pour la manifestation. De la seconde au BTS ACSE en passant par le BPA polyculture élevage, tous les élèves ont été mis à contribution.

© ED

Ils ne sont pas dans les mêmes filières et ils n’ont pas le même âge. Mais ils ont tous un point commun : la passion pour le monde agricole. Ce dimanche, les différents groupes de la MFR vont proposer des animations tout au long de la journée. Promotions de la vente directe, intendance ou encore démonstrations agricoles, les élèves s’investissent dans l’évènement.

Promouvoir l’agriculture
Chaque section de la MFR aura un rôle bien précis. « Nous, les BPA polyculture élevage, nous serons sur la ferme normande. Nous nous sommes répartis sur différents ateliers pour communiquer sur la viande. Nous allons sensibiliser le grand public à la traite, l’alimentation des vaches, ainsi que la transformation », explique Stéphanie Criquet, une des stagiaires en BPA Polyculture élevage.
Les BTS ACSE, eux, mettront en avant 4 filières : le chanvre, la cuniculture, les légumes ou encore le bois.
Les terminales de BAC Profesisonnel CGEA s’occuperont de l’intendance. « Nous avons le BAC à préparer pour la fin d’année, nous ne pouvions pas être autant impliqué que les autres classes. Nous allons faire des crêpes et gérer la sécurité en complément des agents cynophiles qui surveilleront le stationnement», confie Stéphane Bréard, étudiant de terminale BAC Pro CGEA. Enfin, les élèves de seconde auront aussi un rôle lors de la manifestation. « Nous travaillons sur les micros-parcelles. En ce moment, nous désherbons les cultures, plantées préalablement par la coopérative de Creully. Nous allons faire une présentation des différentes parcelles, une vingtaine au total, pour le grand public. Nous leur ferons un quizz afin d’échanger avec eux sur les cultures», souligne Hugo Lépinay, élève de seconde.

Toujours motivés
Malgré la crise agricole qui touche durement la profession, la relève y croit encore. « Il ne faut pas se décourager, même si les temps sont durs. Je pense qu’en étant issu du monde agricole, c’est plus facile de trouver sa place. Nous pouvons reprendre la ferme de nos parents à l’avenir. Nous ne savons pas aujourd’hui si nous, futurs agriculteurs, gagnerons bien notre vie. Pour l’instant, c’est la passion qui nous guide », assure Nicolas Pannier, terminale de BAC Pro CGEA à Maltot. Face à l’insécurité de l’emploi, les jeunes préfèrent désormais se former au mieux, afin d’assurer leurs arrières. « Poursuivre vers un BTS nous permet de préserver notre avenir. Si l’installation est impossible ou ne fonctionne pas, nous pourrons toujours trouver un travail grâce à ce diplôme, c’est un plus », termine Rohanne Simplice, étudiant en BTS ACSE.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Sébastien Macé, agriculteur dans la vallée de la Sienne
Parole d’installé, 25 ans après : " Le moral n’y est plus "
Installé en 1995, Sébastien Macé, agriculteur à Heugueville-sur-Sienne (50) avait fait l’objet d’une rubrique Parole d’installé…
Gaec de la Fosse Louvière 61
Il suffirait de quelques dizaines de centimes par kg de carcasse
La filière viande bovine est en plein marasme. Témoignage sous la stabulation de Fabienne et Bertrand, à St-Gervais-du-Perron…
Stabulation - Brûler le béton
VIDEO. Ils brûlent le béton pour éviter les glissades
A Hermival-les-Vaux (14), Florian Fernagut fait appel pour la troisième fois à l’entreprise morbihannaise Tounet pour le décapage…
Denise et Georges Angot - Sées (61)
Chez les Angot : « Noël, c’est mon rayon de soleil »
Denise et Georges Angot habitent à Sées (61). À 79 et 84 ans, ils vont fêter Noël avec leurs deux filles et leurs maris. Si les…
De la gendarmerie à la bergerie
De la gendarmerie à la bergerie
Depuis deux ans, Christophe Salmon travaille à la bergerie de la ferme de Grégoire de Mathan, à Longvillers dans le Calvados.…
Boucherie Mesnil de Villers-Bocage (14)
La boucherie Mesnil en plein rush
La découpe bat son plein à la boucherie Mesnil de Villers-Bocage (14), où la période des fêtes a été synonyme de nombreuses…
Publicité