Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Elections Chambre dans le Calvados
Le Calvados esseulé sur l’échiquier syndical

Et de 3 ! 58 % en 1995, 42 % en 2001 et 38 % en 2007. Ça baisse de scrutin en scrutin mais l’URDAC/Coordination Rurale remporte avec 136 voix d’avance les élections à la Chambre d’Agriculture du Calvados.

Le vote par correspondance n’a pas dopé la participation dans le Calvados : 4 024 bulletins dans l’urne du collège exploitants.
Le vote par correspondance n’a pas dopé la participation dans le Calvados : 4 024 bulletins dans l’urne du collège exploitants.
© VM
Ambiance morose lundi soir dans les locaux de la FDSEA du Calvados. Bien qu’officieux, les résultats aux élections Chambres d’Agriculture (collège exploitants) sont sans appel. Il manque 136 voix à la liste "L’avenir en marche" pour virer en tête. Tant du côté de Patrice Lepainteur, tête de liste, que de celui de Marc Buon, président de la FDSEA, on ne cache pas sa déception. "Nous n’avons pas réussi à rassembler une majorité d’agricultrices et d’agriculteurs autour de notre projet", regrettent-ils. Déception aussi du côté de la Confédération Paysanne qui perd 6 points par rapport à 2001. Avec 14,16 % (contre 20,21 % en 2001), elle perdrait sa représentativité et ne siègerait plus en CDOA. Gilles Bunel, avec 13, 17 %, n’a pas non plus réussi son pari. Michel Legrand devrait donc rempiler pour 6 ans. "C’est une reconnaissance du travail accompli par la Chambre d’Agriculture et de l’esprit d’ouverture de l’URDAC, syndicat qui nous a soutenu durant toute cette campagne (...). La FDSEA a sorti la grosse artillerie puisqu’elle a fait venir des représentants nationaux dans le département. Ça n’a pas suffi pour convaincre les gens(...) . On a travaillé avec tout le monde comme on le fera à l’avenir aussi", a-t-il précisé sur les ondes de nos confrères de France Bleue Basse-Normandie. Le Calvados affaibli ? Reste que le Calvados, avec son homologue du Lot-et-Garonne (où la Coordination Rurale l’emporte face à la FNSEA 46 % contre 34 %) se trouve à nouveau bien esseulé sur l’échiquier syndical agricole hexagonal. Avec quelles conséquences ? Sans doute trop tôt pour le dire mais force est de constater qu’aucun vrai contre-pouvoir ne s’impose dans le département !Marc BUON Président de la FDSEA 14 Merci à ceux qui nous ont fait confiance ! Les urnes ont rendu leur verdict. La liste "L’avenir en marche", soutenue par la FDSEA et les JA, rate la première marche à 136 voix près (il en manquait 150 en 2001). Je tiens tout d’abord à remercier les agricultrices et agriculteurs qui nous ont fait confiance. Je souhaite aussi, comme le veut l’usage, bonne chance au syndicat arrivé en tête. Quant à la structure FDSEA, elle doit tirer les enseignements de ce vote. Si nous n’avons pas réussi à convaincre dans notre propre département, les résultats enregistrés par la FNSEA dans la Manche, dans l’Orne et globalement sur tout le territoire français, prouvent que notre combat syndical va dans le bon sens. Reste à le faire partager dans le Calvados !
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
John Deere : le premier 8R sur les routes du pays d’Auge
Les établissement Ruaux ont vendu et livré le premier tracteur John Deere 8R/370 en Normandie. Visite complète au champ.
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Élodie et Baptiste Leclerc (50)
Témoignage d'Élodie et Baptiste Leclerc, éleveurs de veaux à Le Mesnilbus (50)
Élodie et Baptiste Leclerc élèvent des veaux à Le Mesnilbus (50) en intégration chez Denkavit. Âgés tous les deux de 31 ans, ils…
Publicité