Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Le changement climatique sur la table d’Elvup

Elvup tiendra son assemblée générale, jeudi 23 mail. Le thème de cette année est « le climat change, les pratiques s’adaptent ». Les participants pourront participer à des ateliers, l’après-midi, au Gaec du Tertre Ruault à la Haute-Chapelle.

De gauche à droite : Anne-Laure Nebout, attachée de direction à Elvup ; 
Jonathan Barré, un des associés du Gaec du Tertre Ruault ; 
Patrick Hichard, directeur d’Elvup ; Christian Manoury, (vice-président) ; 
Jean-François Le Meur (président) ; Didier Renault, (vice-président).
De gauche à droite : Anne-Laure Nebout, attachée de direction à Elvup ;
Jonathan Barré, un des associés du Gaec du Tertre Ruault ;
Patrick Hichard, directeur d’Elvup ; Christian Manoury, (vice-président) ;
Jean-François Le Meur (président) ; Didier Renault, (vice-président).
© ED

l Elvup invite ses adhérents à venir participer à son assemblée générale, jeudi 23 mai. Comme chaque année, l’association lie cet instant à une journée technique au sein d’une exploitation. Ce moment d’échange se tiendra au sein de la ferme laitière du Gaec du Tertre Ruault, installé à la Haute-Chapelle. « Cette année, nous avons choisi le thème suivant : le climat change, les techniques s’adaptent. Le changement climatique est réel et a des conséquences sur la production de lait et la croissance des animaux ou encore influe sur la qualité des prairies. Nous souhaitons proposer des solutions aux éleveurs pour faire face à ces problématiques », commente Jean-François Le Meur, président d’Elvup.

Au programme
La journée s’organisera en deux temps. La matinée se déroulera à Domfront et sera consacrée à l’assemblée générale statutaire ainsi qu’à une conférence « sur l’impact des fortes chaleurs sur les bovins et aux solutions à mettre en œuvre pour préserver les performances des exploitations », détaille Christian Manoury, vice-président de l’association. Elle sera animée par François Normand, référent bâtiment. Après le déjeuner, les adhérents pourront assister à cinq ateliers au Gaec du Tertre Ruault « qui illustreront les solutions annoncées pendant la conférence. Chaque solution a été testée et a fait ses preuves tout en allant dans le sens des attentes sociétales », enchaîne Jean-François Le Meur. 


Savoir s’ouvrir
L’association s’attend à une soixantaine de participants, mais espère en attirer de nouveaux. « On se rend compte que les élevages qui fonctionnent le mieux sont ceux où les éleveurs sortent, vont voir ce qu’il se passe ailleurs et s’informent à l’extérieur », assure Patrick Hichard, directeur d’Elvup. Et le manque de temps n’est plus une excuse. « Il faut savoir réserver un budget temps pour aller s’informer. Il faut le voir comme un investissement, on ne voit pas le bénéfice aussitôt, mais les explications et solutions présentées finissent par servir quelques temps après », continue-t-il. 


De conseiller à consultant
Autre sujet qui sera abordé lors de la journée : la stratégie d’entreprise. « Nous allons réaborder le sujet de la rédaction et de l’établissement du cadre stratégique. Il n’y a pas de bon ou de mauvais modèle, l’important est que le tout soit cohérent », assure Jean-François Le Meur. Et Elvup professionnalise ses conseillers vers un métier de consultant « pour qu’ils puissent encore mieux accompagner les éleveurs et mieux réagir face à des stratégies d’entreprise complexe », conclut Didier Renault, vice-président de l’association. Un rendez-vous à ne pas manquer.

Programme 

Matinée à l’Hôtel de France – The Grill à Domfront.
10 h : Assemblée générale ordinaire : les adhérents s’impliquent
11h30 : Conférence : le climat change, la technique change
13h15 : Déjeuner 


Après-midi au Gaec du Tertre Ruault, lieu-dit Le Tertre Ruault
à La Haute-Chapelle
14h30 : Ateliers
- Quels aménagements de bâtiment pour mieux gérer la chaleur ?
- Comment éviter les stress thermiques chez les veaux ?
- Quelles prairies implanter en Normandie face à l’évolution du climat ?
- Comment maîtriser les mammites et autres pathologies par fortes chaleurs ?
- Comment maintenir une bonne conservation des silos, même en été ?
17h30 : Rafraîchissements

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

ELISE HEBERT
« Si je n’essaie pas, je serai déçue »
Anxieuse, mais bosseuse, Élise Hébert, 22 ans, est salariée de l’entreprise de travaux agricoles Vandecandelaère, à Saint-Manvieu…
MARC BUON ET SA FILLE JULIE
Marc revit et fait sa rééducation en allant voir ses vaches
Agriculteur à Loucelles, ancien président de la FDSEA du Calvados et ancien vice-président de la Safer Normandie, Marc Buon est…
Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
John Deere : le premier 8R sur les routes du pays d’Auge
Les établissement Ruaux ont vendu et livré le premier tracteur John Deere 8R/370 en Normandie. Visite complète au champ.
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Élodie et Baptiste Leclerc (50)
Témoignage d'Élodie et Baptiste Leclerc, éleveurs de veaux à Le Mesnilbus (50)
Élodie et Baptiste Leclerc élèvent des veaux à Le Mesnilbus (50) en intégration chez Denkavit. Âgés tous les deux de 31 ans, ils…
Publicité