Aller au contenu principal

Colza
Le charançon de la tige du colza, à surveiller de près

Dès la reprise de végétation, le colza est sensible au charançon de la tige.

Dès la reprise de végétation, variable selon les variétés, on dispose de 8 jours pour intervenir après les premières captures.
Dès la reprise de végétation, variable selon les variétés, on dispose de 8 jours pour intervenir après les premières captures.
© DR

Cet insecte nécessite la plus grande vigilance au printemps. La nuisibilité est forte en cas de présence du ravageur dans les cultures. La surveillance des parcelles et le positionnement des interventions sont les éléments clés pour contrôler cet insecte en 2009.

Un climat non favorable actuellement
Les températures froides de cette fin d’hiver ne sont pas favorables aux vols des charançons de la tige contrairement à l’année passée. Cependant, il faut rester vigilant ! Dès le retour à des températures plus douces, cet insecte fera son apparition, c’est le cas dans le sud de la France où les premiers vols sont signalés.

Par temps doux, intervenir après les premières captures
Les charançons envahissent les cultures lors de belles journées ensoleillées, en l’absence de vent, de pluie et avec des températures supérieures à 9 °C.
Dès la reprise de végétation, variable selon les variétés, on dispose de 8 jours pour intervenir après les premières captures. En effet, avant d’entrer en phase de ponte, l’insecte doit se nourrir : on dispose donc d’un délai entre ces premières captures et le début de la nuisibilité. Toutefois en conditions fraîches ou froides, ce délai peut être allongé : les insectes mettent plus de temps à entrer en ponte et le vol peut être étalé. A l’inverse, en cas d’arrivée tardive, il est nécessaire d’intervenir sans délai.

Outils à votre disposition
Installez votre cuvette jaune dans vos parcelles si cela n’est pas fait. Elle est indispensable pour capter les premiers vols dans vos parcelles.
Le guide insectes vous permettra de bien savoir reconnaître les insectes capturés dans vos cuvettes. Vous pouvez vous le procurer à partir de notre site www.cetiom.fr (rubrique Publications/Guides Pratiques).
Consultez proPlant gratuitement sur le site www.cetiom.fr (rubrique Outils & Services), outil d’aide sur l’arrivée des insectes de printemps par secteurs.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 7e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS et la DDPP confirment, mardi 13 avril2021, qu'un septième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans le Bessin.
SAMA THIBERVILLE 27
Un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27)
Depuis le 1er mars, la Sama propose un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27). Au commerce : Olivier…
Christian et Catherine Duchemin vendent La Ferme du Val d’Odon à Alain Datin
Christian et Catherine Duchemin passent la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de La Ferme du Val d'…
TUBERCULOSE BOVINE, REUNION THURY HARCOURT
Tuberculose bovine : la profession réclame efficacité et rapidité
Jeudi 18 mars, à Thury-Harcourt, les éleveurs de Suisse normande étaient invités à une réunion sur la tuberculose bovine, à l’…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
Publicité