Aller au contenu principal

Colza
Le charançon de la tige du colza, à surveiller de près

Dès la reprise de végétation, le colza est sensible au charançon de la tige.

Dès la reprise de végétation, variable selon les variétés, on dispose de 8 jours pour intervenir après les premières captures.
Dès la reprise de végétation, variable selon les variétés, on dispose de 8 jours pour intervenir après les premières captures.
© DR

Cet insecte nécessite la plus grande vigilance au printemps. La nuisibilité est forte en cas de présence du ravageur dans les cultures. La surveillance des parcelles et le positionnement des interventions sont les éléments clés pour contrôler cet insecte en 2009.

Un climat non favorable actuellement
Les températures froides de cette fin d’hiver ne sont pas favorables aux vols des charançons de la tige contrairement à l’année passée. Cependant, il faut rester vigilant ! Dès le retour à des températures plus douces, cet insecte fera son apparition, c’est le cas dans le sud de la France où les premiers vols sont signalés.

Par temps doux, intervenir après les premières captures
Les charançons envahissent les cultures lors de belles journées ensoleillées, en l’absence de vent, de pluie et avec des températures supérieures à 9 °C.
Dès la reprise de végétation, variable selon les variétés, on dispose de 8 jours pour intervenir après les premières captures. En effet, avant d’entrer en phase de ponte, l’insecte doit se nourrir : on dispose donc d’un délai entre ces premières captures et le début de la nuisibilité. Toutefois en conditions fraîches ou froides, ce délai peut être allongé : les insectes mettent plus de temps à entrer en ponte et le vol peut être étalé. A l’inverse, en cas d’arrivée tardive, il est nécessaire d’intervenir sans délai.

Outils à votre disposition
Installez votre cuvette jaune dans vos parcelles si cela n’est pas fait. Elle est indispensable pour capter les premiers vols dans vos parcelles.
Le guide insectes vous permettra de bien savoir reconnaître les insectes capturés dans vos cuvettes. Vous pouvez vous le procurer à partir de notre site www.cetiom.fr (rubrique Publications/Guides Pratiques).
Consultez proPlant gratuitement sur le site www.cetiom.fr (rubrique Outils & Services), outil d’aide sur l’arrivée des insectes de printemps par secteurs.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Six installations plutôt qu'un (des) agrandissement(s) en Normandie
Safer et JA Normandie ont réuni, samedi dernier à Petit-Caux près de Dieppe (76), les acteurs d'une opération foncière inédite…
Les organisateurs ont présenté l'affiche officielle et le programme, lundi 25 mars 2024 à Lisieux.
La foire de Lisieux de retour ce week-end du 6 et 7 avril 2024
Habituellement organisée début mai, la Foire de Lisieux revient dès le 6 et 7 avril 2024 pour cette nouvelle édition. Au…
GAGNEZ 2 PLACES POUR LE MATCH SMC - LAVAL
Jeu concours pour aller encourager votre club normand au stade d'Ornano !
Nicolas Legentil était l'hôte d'une porte ouverte allaitante, jeudi 14 mars, à Brémoy. Il a fait visiter son exploitation aux 250 invités.
[EN IMAGES] Taurillons : le Gaec Legentil expose son savoir-faire dans le Calvados
Jeudi 14 mars 2024, le Gaec Legentil a accueilli plus de 250 personnes sur son exploitation, à Brémoy, dans le Calvados, pour une…
Hervé Morin, président de la Région Normandie et Clotilde Eudier, vice-présidente de la Région en charge de l'agriculture, ont été accueillis chez Romain Madeleine, éleveur à Le Molay-Littry pour présenter le plan "reconquête de l'élevage allaitant", en présence de Nicolas Dumesnil (tout à gauche), président d'Interbev Normandie, et en présence du maire, Guillaume Bertier (au micro).
La Normandie à la reconquête de l'élevage bovin
C'est sur l'exploitation de Romain Madeleine, éleveur installé à Le Molay-Littry (Calvados) que la Région Normandie a lancé son…
Le nouveau bureau de la FNPL (Fédération nationale des producteurs de lait) a été élu. Il est présidé par Yohann Barbe, producteur dans les Vosges.
Ludovic Blin et Benoit Gavelle, deux Normands dans le bureau de la FNPL
Depuis le 9 avril 2024, en succédant à Thierry Roquefeuil, Yohann Barbe devient le nouveau président de la FNPL (Fédération…
Publicité