Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

CRAN
Le cidre passé au crible du consommateur

785 000 e dont 405 000 e de subvention DAR, le cidre décroche un financement public R&D. C’est parti pour 3 ans de recherche.

Le cidre, d’une logique de l’offre vers une démarche marketing de la demande. Tel est l’intitulé de l’étude que va piloter la CRAN (Chambre Régionale d’Agriculture de Normandie) qui récolte ainsi le fruit d’un appel national de Développement Agricole et Rural d’Innovation et de Partenariat 2007.600 consommateurs sollicités
Doté de 785 000 e, ce programme va démarrer le 1er janvier prochain pour s’achever fin 2010. Cinq régions (Haute et Basse-Normandie, Bretagne, Pays de Loire et Bourgogne) sont concernées et 600 consommateurs (pour 25 000 dégustations)  seront sollicités. Trois phases vont se succéder : analyse des préférences sensorielles des consommateurs, amélioration des procédés d’élaboration des cidres pour déboucher au terme de l’équivalent de 1200 jours en temps agents à la synthèse et à la diffusion des résultats. “Nous sommes certes une petite filière mais nous nous donnons les moyens de nous structurer au niveau de la recherche et de l’innovation”, se félicite Jean-Luc Duval, président de l’ARDEC (Association Régionale pour le Développement de l’Economie Cidricole de Basse-Normandie). 

Un colloque en 2010

Soulignons que le pilotage professionnel de cette opération réunit toutes les chapelles du cidre (associations, entreprises, instituts de recherche...). Pour Daniel Génissel, président de la CRAN, ces 3 années permettront “d’aider la filière à intégrer la demande du marché et segmenter son offre, de guider les producteurs dans le choix des techniques d’élaboration des cidres et dans les sélections des variétés à planter”, sans oublier “la dynamisation de la consommation du cidre en France”. In fine des fiches techniques à destination des élaborateurs feront la synthèse des connaissances mises à jour par le projet pour aider au pilotage. Des articles techniques et scientifiques seront également rédigés permettant de diffuser le savoir acquis à l’ensemble de la filière. Enfin en 2010, un colloque viendra ponctuer l’ensemble de cette démarche novatrice.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Ludovic Blin Président de la section laitière régionale de la FRSEA Normandie “ Et maintenant ? ”
A l’heure où le déconfinement s’organise progressivement sur le territoire français, le secteur laitier dresse un premier bilan…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité