Aller au contenu principal

Le colza et les tournesols ont la cote dans le Perche

Les semis de colza sont terminés, la moisson des tournesols démarre. Pour ces deux cultures, le contexte actuel semble favorable. La culture de soja, mise entre parenthèses cette année, continue d’intéresser les agriculteurs.

© JP

La récolte des tournesols s’annonce, cette année, « prometteuse », avance Didier Loiseau, administrateur de la Fédération des producteurs d’oléoprotéagineux (FOP). Les premiers rendements tournent entre 30 et 40 quintaux à l’hectare dans le Perche. « Le seul souci, c’est qu’il a du mal à mûrir. » Le secteur compte pas moins de 1 500 hectares à moissonner, un nombre « en augmentation par rapport à l’année dernière ».
Mais le tournesol n’est pas la seule culture à prendre de l’importance dans cette partie de l’Orne. Didier Loiseau constate une hausse de « 5 % des surfaces de colza dans le Perche pour la campagne à venir ». Le mois d’août a été propice aux semis, aujourd’hui terminés, et l’année dernière était une bonne année. Didier Loiseau apporte une autre explication, agronomique : « dans des systèmes de cultures simplifiés, la résistance aux mauvaises herbes augmente. Alors on allonge nos rotations en ajoutant des têtes de rotation dans le sol ».
Quant au soja, l’élan de 2015 est retombé en 2016. « Ça n’a pas démarré », reconnaît Didier Loiseau, pourtant enthousiaste sur la culture. En 2015, il a produit 10 ha de soja sur les 160 que comptait la région. « Les rendements n’étaient pas là, ils tournaient autour de 15-20 quintaux à l’hectare. Nous avons tous été très déçus. »
L’idée est de produire du soja sans OGM, régionalement. « Il faudrait 250 000 ha de culture pour que la France soit autonome en soja non OGM, soit quasiment le double de la surface actuelle. » Didier Loiseau y voit cependant un challenge positif  pour le secteur : « le Perche a un fort passé en protéagineux, qui pourrait se substituer par du soja. C’est de très bon augure ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Session de la Chambre d’agriculture de l’Orne lundi 21 juin 2021, sans les représentants de l’Etat qui ont fait valoir leur droit de réserve en raison du second tour des élections le 27 juin 2021.
La récolte 2021 s’annonce belle dans l'Orne
La dernière session de l’Orne, lundi 21 juin, a été marquée par l’absence, pour cause d’élections, du personnel administratif d’…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
« Marc Vandecandelaere (président de la coopérative Linière du Nord de Caen : « St-Manvieu-Norrey est le site idéal, pas de voisin et pas de consommation de terres agricoles » . DR
Le site de teillage à Saint-Manvieu-Norrey opérationnel en septembre 2022
Le permis de construire est déposé. Si tout va bien, la nouvelle usine de teillage de St-Manvieu-Norrey  (14) devrait être…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Publicité