Aller au contenu principal

Le colza et les tournesols ont la cote dans le Perche

Les semis de colza sont terminés, la moisson des tournesols démarre. Pour ces deux cultures, le contexte actuel semble favorable. La culture de soja, mise entre parenthèses cette année, continue d’intéresser les agriculteurs.

© JP

La récolte des tournesols s’annonce, cette année, « prometteuse », avance Didier Loiseau, administrateur de la Fédération des producteurs d’oléoprotéagineux (FOP). Les premiers rendements tournent entre 30 et 40 quintaux à l’hectare dans le Perche. « Le seul souci, c’est qu’il a du mal à mûrir. » Le secteur compte pas moins de 1 500 hectares à moissonner, un nombre « en augmentation par rapport à l’année dernière ».
Mais le tournesol n’est pas la seule culture à prendre de l’importance dans cette partie de l’Orne. Didier Loiseau constate une hausse de « 5 % des surfaces de colza dans le Perche pour la campagne à venir ». Le mois d’août a été propice aux semis, aujourd’hui terminés, et l’année dernière était une bonne année. Didier Loiseau apporte une autre explication, agronomique : « dans des systèmes de cultures simplifiés, la résistance aux mauvaises herbes augmente. Alors on allonge nos rotations en ajoutant des têtes de rotation dans le sol ».
Quant au soja, l’élan de 2015 est retombé en 2016. « Ça n’a pas démarré », reconnaît Didier Loiseau, pourtant enthousiaste sur la culture. En 2015, il a produit 10 ha de soja sur les 160 que comptait la région. « Les rendements n’étaient pas là, ils tournaient autour de 15-20 quintaux à l’hectare. Nous avons tous été très déçus. »
L’idée est de produire du soja sans OGM, régionalement. « Il faudrait 250 000 ha de culture pour que la France soit autonome en soja non OGM, soit quasiment le double de la surface actuelle. » Didier Loiseau y voit cependant un challenge positif  pour le secteur : « le Perche a un fort passé en protéagineux, qui pourrait se substituer par du soja. C’est de très bon augure ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Six installations plutôt qu'un (des) agrandissement(s) en Normandie
Safer et JA Normandie ont réuni, samedi dernier à Petit-Caux près de Dieppe (76), les acteurs d'une opération foncière inédite…
La haie en session CAN : plein les bottes d'attendre
La CAN (Chambre d'agriculture Normandie) s'est réunie en session le 15 mars 2024. Le 15 mars, c'est aussi la date…
Les organisateurs ont présenté l'affiche officielle et le programme, lundi 25 mars 2024 à Lisieux.
La foire de Lisieux de retour ce week-end du 6 et 7 avril 2024
Habituellement organisée début mai, la Foire de Lisieux revient dès le 6 et 7 avril 2024 pour cette nouvelle édition. Au…
GAGNEZ 2 PLACES POUR LE MATCH SMC - LAVAL
Jeu concours pour aller encourager votre club normand au stade d'Ornano !
Nicolas Legentil était l'hôte d'une porte ouverte allaitante, jeudi 14 mars, à Brémoy. Il a fait visiter son exploitation aux 250 invités.
[EN IMAGES] Taurillons : le Gaec Legentil expose son savoir-faire dans le Calvados
Jeudi 14 mars 2024, le Gaec Legentil a accueilli plus de 250 personnes sur son exploitation, à Brémoy, dans le Calvados, pour une…
Entretien : pas de cours d'eau à la main dans la Manche
Point d'étape sur les conséquences de la tempête Ciaran, la pluviométrie abondante, la gestion des arbres, des branchages, des…
Publicité