Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Elle et Vire tire la sonnette d’alarme
Le conseil d’administration à la Préfecture de la Manche

Henri Hédouin, président de la coopérative Elle et Vire, accompagné du conseil d’administration, s’est rendu jeudi 14 mai en urgence à la Préfecture de Saint-Lô pour évoquer un prix du lait dramatique. Reçue par la directrice de cabinet du Préfet, une délégation a tenu à évoquer le manque de régulation de la filière, « provoqué par la signature en 2003 des accords de Luxembourg ».

Henri Hédouin, président de la coop Elle et Vire, "la situation est grave et nous risquons de devoir faire face à des débordements de plus en plus nombreux".
Henri Hédouin, président de la coop Elle et Vire, "la situation est grave et nous risquons de devoir faire face à des débordements de plus en plus nombreux".
© EC

Autre grief, « le rôle majeur est indispensable joué par l’interprofession a disparu du fait de sa contestation par la DGCCRF ; il en résulte une organisation inefficace sans pouvoir de décision et sans que l’on sache encore aujourd’hui en interpréter les textes qui régissent son fonctionnement ». Et de stigmatiser la récente loi LME tout en constatant, «le système ne fonctionne plus : des prix bas ne couvrant plus les coûts de production et un quota non réalisé sans en avoir abandonné les pénalités.Dans la foulée de la réunion à la Préfecture, le conseil d’administration a tenu à rencontrer Philippe Gosselin, député de la circonscription pour l’informer de la situation dramatique des producteurs.Prochainement, lors de son assemblée générale, la coop, vue la conjoncture laitière, devrait annoncer un résultat négatif.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Ludovic Blin Président de la section laitière régionale de la FRSEA Normandie “ Et maintenant ? ”
A l’heure où le déconfinement s’organise progressivement sur le territoire français, le secteur laitier dresse un premier bilan…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité