Aller au contenu principal

Claude Cochonneau, vice-président de la FNSEA et président de la Commission Emploi de la FNSEA
Le coût du travail

Il est encore difficile de bien mesurer l’effet de l’intégration des heures supplémentaires dans le dispositif d’exonération de cotisations sociales pour les plus faibles rémunérations. Mais, nous craignons que l’exonération des heures supplémentaires devienne très marginale et, plus inquiétant, qu’elle détériore, encore un peu plus après la coupe budgétaire de l’an dernier, la réduction Fillon. Or le coût du travail en France est beaucoup trop élevé. “Supprimer” une aide qui permettait de réduire ce coût ne peut être qu’accueilli défavorablement par notre profession. Et si l’impact de cette mesure restait très ciblé, des employeurs ont pu y trouver un moyen de limiter leurs charges. Nous avons, nous la FNSEA avec les partenaires sociaux, mis en place, dans plusieurs accords nationaux étendus, des dispositifs d’aménagement du temps de travail, aussi bien dans le cadre de CDI que de CDD qui permettent de prendre en compte la fluctuation de l’activité sans générer de coût supplémentaire. L’objectif de ces dispositifs est d’opérer un lissage du temps de travail en compensant les heures de travail effectuées au-delà des 35 heures par des heures de repos afin qu’en moyenne la durée légale de travail soit respectée. Généralement, les salariés sont très satisfaits de cette organisation qui peut leur laisser de vraies plages de temps libre. Les employeurs agricoles concernés doivent pouvoir être informés des différentes possibilités qui leur sont offertes. Le réseau des FDSEA/UDSEA est à leur disposition.

© P; Forget
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Publicité