Aller au contenu principal

Vente directe
Le déclic internet

Sophie et Nicolas Philippe ont poursuivi le développement de l’exploitation familiale, avec la cueillette de Cagny. C’est là qu’intervient le Comité de Formation Agricole et Rurale. Information et internet contribuent au succès de la vente directe.

© VM

Quand on pense site de l’exploitation, il faut parfois penser internet. La cueillette de Cagny a le sien. Sur www.cueillettedecagny.fr, les clients retrouvent l’essentiel des informations pratiques : horaires d’ouvertures, calendriers annuels avec les périodes de production des différents légumes, le plan d’accès ou la présentation d’une agriculture raisonnée. Derrière son écran, le public peut donc choisir le meilleur moment pour cueillir ses fruits et légumes. Le premier contact est alors virtuel.
“Aujourd’hui, l’outil informatique n’est plus un frein. Il est devenu assez simple de créer un message, mettre une photo en ligne, ou créer un petit livre d’or sur un blog. La difficulté réside davantage dans le fait de savoir communiquer et d’organiser ses idées”, estime Dominique Garitan. Le formateur du CDFA accompagne Sophie Philippe dans ses démarches. L’agricultrice a ouvert les portes du centre de formation pendant sa période d’installation, en 2010. “J’ai débuté l’informatique avec Excel. J’ai approfondi, avec le CDFA, les fonctions importantes pour le quotidien. Cela m’aide à gérer mes stocks ou consolider des tableaux”.

Un site internet depuis 5 ans
Le site internet de l’exploitation existe depuis 5 ans. “C’est un ami qui s’en est occupé. Cet outil aide en vente directe. Le public recherche des explications. Il veut savoir comment fonctionne la ferme”, précise Sophie Philippe.

Une formation à l’envoi de mails groupés
A l’heure du virtuel, les moteurs de recherche fonctionnent autant que le bouche à oreilles. Puisque les formations du CDFA sont individualisées (lire encadré), Sophie Philippe s’est formée à l’utilisation de PHP List. Concrètement, ce logiciel libre permet d’envoyer des mails groupés à ses clients. Le tout sans être considéré comme un message publicitaire indésirable (spam) par les messageries et les fournisseurs d’accès internet. “Le logiciel gère l’envoi des mails en petite quantité”, résume Sophie Philippe.  Les clients peuvent ainsi s’inscrire à une lettre d’information. Lorsque des productions arrivent à maturité, les habitués sont ainsi les premiers informés.
Mais la cueillette de Cagny nourrit d’autres projets. “Nous souhaiterions faire évoluer le site internet. Par exemple : mettre à jour les photos et créer une page où nos clients pourraient s’exprimer. Je pense aussi à créer une rubrique pratique pour répondre à certaines questions récurrentes comme « puis-je venir avec une poussette ? Où dois-je venir avec ma bêche pour ramasser les carottes ?”. Bref pour Sophie Philippe, la formation internet peut être “continue” !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

L'abattoir ex-AIM renaît et abatterait jusqu’à 66 000 T de porc par an
L’avenir du site de l’abattoir de Sainte-Cécile s’écrit avec la Boucherie Saint-Michel, créée par Virginie Allaire-Arrivé et…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler près de Sées
Mercredi 21 avril 2021, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds, dans l'Orne, est…
Inquiétude dans le Bessin après l’annonce d’un septième cas de tuberculose bovine
Les éleveurs du Bessin ont été invités à une réunion d’information sur la tuberculose bovine après la découverte d’un cas en…
BLAIREAU
Tuberculose bovine : la préfète signe l’arrêté de régulation des blaireaux
Mercredi 7 avril 2021, la préfète de l’Orne Françoise Tahéri a signé l’arrêté ordonnant les prélèvements de blaireaux dans les…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler à Belfonds
Mercredi 21 avril, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds (61), est décédé…
COOP LIN VILLONS LES BUISSONS
La Coop lin de Villons-les-Buissons compte sur deux nouvelles lignes de teillage
Désormais propriétaire des locaux de l’ex Agire (Centre d’Insémination artificielle) à Saint-Manvieu-Norrey, la coop lin de…
Publicité