Aller au contenu principal

Vente directe
Le déclic internet

Sophie et Nicolas Philippe ont poursuivi le développement de l’exploitation familiale, avec la cueillette de Cagny. C’est là qu’intervient le Comité de Formation Agricole et Rurale. Information et internet contribuent au succès de la vente directe.

© VM

Quand on pense site de l’exploitation, il faut parfois penser internet. La cueillette de Cagny a le sien. Sur www.cueillettedecagny.fr, les clients retrouvent l’essentiel des informations pratiques : horaires d’ouvertures, calendriers annuels avec les périodes de production des différents légumes, le plan d’accès ou la présentation d’une agriculture raisonnée. Derrière son écran, le public peut donc choisir le meilleur moment pour cueillir ses fruits et légumes. Le premier contact est alors virtuel.
“Aujourd’hui, l’outil informatique n’est plus un frein. Il est devenu assez simple de créer un message, mettre une photo en ligne, ou créer un petit livre d’or sur un blog. La difficulté réside davantage dans le fait de savoir communiquer et d’organiser ses idées”, estime Dominique Garitan. Le formateur du CDFA accompagne Sophie Philippe dans ses démarches. L’agricultrice a ouvert les portes du centre de formation pendant sa période d’installation, en 2010. “J’ai débuté l’informatique avec Excel. J’ai approfondi, avec le CDFA, les fonctions importantes pour le quotidien. Cela m’aide à gérer mes stocks ou consolider des tableaux”.

Un site internet depuis 5 ans
Le site internet de l’exploitation existe depuis 5 ans. “C’est un ami qui s’en est occupé. Cet outil aide en vente directe. Le public recherche des explications. Il veut savoir comment fonctionne la ferme”, précise Sophie Philippe.

Une formation à l’envoi de mails groupés
A l’heure du virtuel, les moteurs de recherche fonctionnent autant que le bouche à oreilles. Puisque les formations du CDFA sont individualisées (lire encadré), Sophie Philippe s’est formée à l’utilisation de PHP List. Concrètement, ce logiciel libre permet d’envoyer des mails groupés à ses clients. Le tout sans être considéré comme un message publicitaire indésirable (spam) par les messageries et les fournisseurs d’accès internet. “Le logiciel gère l’envoi des mails en petite quantité”, résume Sophie Philippe.  Les clients peuvent ainsi s’inscrire à une lettre d’information. Lorsque des productions arrivent à maturité, les habitués sont ainsi les premiers informés.
Mais la cueillette de Cagny nourrit d’autres projets. “Nous souhaiterions faire évoluer le site internet. Par exemple : mettre à jour les photos et créer une page où nos clients pourraient s’exprimer. Je pense aussi à créer une rubrique pratique pour répondre à certaines questions récurrentes comme « puis-je venir avec une poussette ? Où dois-je venir avec ma bêche pour ramasser les carottes ?”. Bref pour Sophie Philippe, la formation internet peut être “continue” !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Commémorations : des restrictions de circulation à prévoir le 6 juin 2024
À l'occasion des commémorations du 80e anniversaire du Débarquement, une zone de circulation régulée (ZCR) va être mise en place…
La grande championne du concours régional Prim'Holstein, cette année, est PLK Plusbelle du Gaec Christal de l'Eure.
[EN IMAGES] Festival de l'élevage de Vire : le Graal pour PLK Plusbelle
Elles étaient nombreuses sur le ring de l'hippodrome de Vire, samedi 1er juin 2024 : les Prim'Holsteins venues du Calvados, de l'…
Valentin Flajolet est polyvalent, entre bovins, ovins et équins. Avec Tatiana, génisse de 20 mois, il participe à son 1er concours en tant qu'associé.
Valentin Flajolet, jeune éleveur bien dans ses bottes dans le Calvados
Installé depuis le 15 avril 2024, Valentin Flajolet conjugue entre existant et nouveauté. À Rumesnil, dans le Calvados, il…
Yvonne Mancel, entourée de son fils, Jacques, sa belle-fille, Christine et sa petite-fille, Barbara.
À 103 ans, Yvonne Paris se souvient de la drôle de guerre
À 103 ans, Yvonne Paris fait partie des témoins précieux de cette Seconde Guerre mondiale. Dans les moindres détails, elle se…
La semaine dernière, l'association L214 s'est introduite dans un élevage de volailles du département.
L'association L214 s'infiltre dans une ferme ornaise
La semaine dernière, l'association L214 s'est introduite dans un élevage de volailles du département. Une action dénoncée par la…
Faire un bâtiment innovant et évolutif
Emmanuel Hérouard, conseiller en bâtiment d'élevage à la Chambre d'agriculture de Normandie depuis 2011, a d'ores et déjà plus de…
Publicité