Aller au contenu principal

Le GDA Lieuvin Sud en observation dans une usine de produits phytos

Les adhérents du GDA ont eu l’opportunité, vendredi 14 février, de visiter l’usine BASF de Gravelines (59) pour en savoir davantage sur l’usage des produits phytos.

Une journée riche d’échanges et de partage entre industriels et utilisateurs. Une expérience à renouveler… -
© CRAN

« En pleine « crise d’agribashing »,  les agriculteurs sont parfois à court d’arguments quand on les interroge sur l’utilisation des produits phytos, leur dangerosité, leurs usages… Nous voulions des précisions sur la recherche phytosanitaire », explique Aurélien Dubos, conseiller du GDA Lieuvin Sud.
Une visite riche en découvertes
Au cours de la matinée, le directeur de l’usine, Philippe Boudier, et l’ingénieur régional, Laurent Batel, ont présenté les différentes étapes, les coûts, les processus, les démarches administratives nécessaires à l’homologation d’une matière active.
« Derrière un nom commercial,
il faut imaginer 10 ans de re-cherche et 200 millions d’euros investis », précise le directeur du site.
« Quand on achète un bidon de phyto, on ne se doute pas du chemin parcouru avant qu’il arrive chez nous », s’étonne Julien, participant.

Produits tracés
L’après-midi, les adhérents ont visité le site et des différents processus de fabrication : de l’arrivée de la matière active « brute », à l’assemblage, à la formulation et au conditionnement. « Il y a une traçabilité incroyable. A chaque étape, il y a une vérification, un étiquetage, un suivi… qui permet de valider que le protocole est bien respecté » déclare Gérard, membre GDA.
« Le consommateur devrait comprendre que les phytos sont seulement un levier, parmi d’autres, permettant de fournir un produit final de qualité. Nous ne les utilisons pas par plaisir, ne serait-ce que par leur prix. Nous recourons à leur usage seulement après avoir mis en place tous les moyens agronomiques possibles », affirme Marc, déterminé.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

KATRINE LECORNU - MARQUE GRAND FERMAGE - AGRIAL
Marque Grand Fermage : « on veut donner une image crédible et vraie de notre profession »
Katrine Lecornu est éleveuse à Nonant, dans le Bessin (14). Depuis deux ans, elle travaille avec l’équipe marketing d’Agrial sur…
Blandine Julienne, JA 61
Blandine Julienne : " J’aime gérer le relationnel et le terrain "
Blandine Julienne est installée en lait et cultures avec son conjoint Vivien à Bizou, dans le secteur de Longy-au-Perche. D’une…
ANNE MARIE DENIS PRESIDENTE FRSEA
" Forger un syndicat régional moteur d’une agriculture multiple "
Rencontre avec l’Ornaise Anne-Marie Denis, présidente de la Fdsea 61 et désormais de la Frsea Normandie. Une femme de caractère,…
JULIEN DENORMANDIE
Julien Denormandie : « Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens »
« Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens », souligne le ministre de l’Agriculture avant d’ajouter…
COOPERATIVE CREULLY ESSAI CULTURE POMMES DE TERRE
La Coop de Creully plante le cadre des pommes de terre industrielles
La Coopérative de Creully teste avec une vingtaine d’agriculteurs la production de pommes de terre industrielles. Près de 150 ha…
Jennifer Morin, agricultrice
Jennifer Morin, « mieux vaut avoir le caractère bien trempé »
À Larchamp, commune nouvelle de Tinchebray-Bocage (61), Jennifer Morin est installée avec son mari en lait. Non issue du milieu…
Publicité