Aller au contenu principal

Régional Prim'Holstein
Le GDS veille au respect du règlement

Le GDS (Groupement de Défense Sanitaire) du Calvados est acteur du régional Prim’Holstein.

Etienne Gavart (directeur du GDS 14-50), nouveautés 2007 pour ce concours : "les certifications FCO, IBR et BVD".
Etienne Gavart (directeur du GDS 14-50), nouveautés 2007 pour ce concours : "les certifications FCO, IBR et BVD".
© TG
Sa présence n’est pas obligatoire mais elle est la bienvenue. Thierry Chanu, avec son comité d’organisation, a missionné le GDS du Calvados pour assurer le respect du règlement sanitaire inhérent au concours régional Prim’Holstein. De l’obligatoire à l’optionnel Règlement sanitaire qu’il a tout d’abord fallu déterminer, le comité d’organisation en assumant la responsabilité, le GDS apportant son expertise. Dans le champ des obligations, chaque vache devra avant débarquement sur le tarmac de Vire montrer patte blanche en brandissant sa carte verte ASDA. Un passeport prouvant qu’elle est indemne de tuberculose, leucose et brucellose. Nouveauté 2007 pour quelques élevages de Seine-Maritime : une certification FCO (Fièvre Catarrhale Ovine) qui a nécessité une prise de sang des compétitrices et un traitement insecticide des élevages concernés. A ce dispositif à minima, le comité d’organisation y a ajouté une certification IBR et BVD qui constituent des garanties additionnelles visant à rassurer tous les éleveurs. "Le risque zéro n’existe pas, indique Etienne Gavart (directeur du GDS 14-50). Une contamination est toujours possible entre le moment de la prise de sang et le concours mais le risque est extrêmement faible". Sans aucune comparaison en tout état de cause avec ceux que prend un éleveur en introduisant un animal extérieur dans son troupeau. "Concernant la certification IBR, nous préconisons de réaliser une prise de sang 3 semaines après l’arrivée de l’animal. C’est le temps d’une éventuelle séroconversion", assure Etienne Gavart. Séroconversion qui peut trouver son origine à l’occasion d’un transport non sécurisé. Et le transport sécurisé, c’est l’un des nouveaux chevaux de bataille du GDS. La route est encore cependant encore longue avant qu’il n’entre dans les mœurs. Th. Guillemot
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Six installations plutôt qu'un (des) agrandissement(s) en Normandie
Safer et JA Normandie ont réuni, samedi dernier à Petit-Caux près de Dieppe (76), les acteurs d'une opération foncière inédite…
Les organisateurs ont présenté l'affiche officielle et le programme, lundi 25 mars 2024 à Lisieux.
La foire de Lisieux de retour ce week-end du 6 et 7 avril 2024
Habituellement organisée début mai, la Foire de Lisieux revient dès le 6 et 7 avril 2024 pour cette nouvelle édition. Au…
GAGNEZ 2 PLACES POUR LE MATCH SMC - LAVAL
Jeu concours pour aller encourager votre club normand au stade d'Ornano !
Nicolas Legentil était l'hôte d'une porte ouverte allaitante, jeudi 14 mars, à Brémoy. Il a fait visiter son exploitation aux 250 invités.
[EN IMAGES] Taurillons : le Gaec Legentil expose son savoir-faire dans le Calvados
Jeudi 14 mars 2024, le Gaec Legentil a accueilli plus de 250 personnes sur son exploitation, à Brémoy, dans le Calvados, pour une…
Hervé Morin, président de la Région Normandie et Clotilde Eudier, vice-présidente de la Région en charge de l'agriculture, ont été accueillis chez Romain Madeleine, éleveur à Le Molay-Littry pour présenter le plan "reconquête de l'élevage allaitant", en présence de Nicolas Dumesnil (tout à gauche), président d'Interbev Normandie, et en présence du maire, Guillaume Bertier (au micro).
La Normandie à la reconquête de l'élevage bovin
C'est sur l'exploitation de Romain Madeleine, éleveur installé à Le Molay-Littry (Calvados) que la Région Normandie a lancé son…
Le nouveau bureau de la FNPL (Fédération nationale des producteurs de lait) a été élu. Il est présidé par Yohann Barbe, producteur dans les Vosges.
Ludovic Blin et Benoit Gavelle, deux Normands dans le bureau de la FNPL
Depuis le 9 avril 2024, en succédant à Thierry Roquefeuil, Yohann Barbe devient le nouveau président de la FNPL (Fédération…
Publicité