Aller au contenu principal

National Normand 2023
« Le Haras du Pin est un lieu symbolique pour la race »

Questions à Florent Enjalbert, membre du comité organisateur du National Normand qui se déroule dans le cadre exceptionnel du Haras du Pin, samedi 1er et dimanche 2 juillet 2023.

En quoi le Haras du pin est-il, selon vous, le bon site pour organiser le National Normand ?

L’idée était de s’orienter vers le Haras pour trois raisons : les vaches Normandes pâturent, qui dit pâturage dit haies. Le cadre du Haras du Pin nous semblait plus naturel avec sa verdure qu’une salle d’expositions. Deuxième aspect : c’est un site assez connu au-delà de la région. Puis, une page de l’histoire de la race normande s’y est jouée. C’était une vacherie d’Etat. Le Haras du pin est un lieu tout simplement symbolique pour la race et bien desservi.

Au-delà du concours, l’évènement est aussi l’occasion de partager votre passion au grand public ?

Nous voulons faire comprendre au grand public pourquoi nous avons choisi la Normande et pas seulement transmettre notre passion. Nous voulons rappeler que derrière, il y a des produits d’exception – les AOP fromagères – une viande reconnue, au même titre que les AOP, la STG présenté lors de notre évènement.

C’est une race qui, en moyenne, pâture davantage, presque toute l’année dans certaines exploitations, ce qui amène plus d’autonomie dans les fermes et qui dit, à nouveau, pâturage, dit présence de haies, des prairies bocagères et donc de la biodiversité ! On veut juste montrer ce qu’on fait, sans, bien-sûr, dénoncer les autres.

L’occasion aussi de mettre en avant d’autres espèces endémiques du territoire ?

Évidemment. En plus de la race bovine, nous aurons des poules, lapins, canards, oies, moutons, chèvres, porcs et chevaux de Normandie. Nous aurons aussi des espaces avec différents thèmes : « Une vie de Normande » – avec trois veaux, trois génisses et trois vaches pour illustrer – « Mon métier d’éleveur », un espace d’animation consacré à la présentation du métier. Mais aussi la présentation de cinq vaches culardes Normandes !

De nombreux producteurs, que je souhaite remercier, font le déplacement, c’était aussi sans compter sur l’association Normande avenir présidée par Valentine Latimier [voir article Valentine Latimier, investie pour faire entendre la voix des jeunes NDLR], les bénévoles et nos familles, qui ont supporté notre absence, pendant plus d’un an, pour organiser cet évènement !

 

Au programme…
Le samedi est organisé le concours national, avec de nombreuses activités sur stand : « Une exposition sur l’histoire de la Normande, « L’art et la Normande », « Une vie de Normande », « Cuisinez la Normande », « Mon métier d’éleveur », « La ferme des races Normandes », le marché du terroir… Le dimanche, le concours de jeunes présentateurs se déroulera et les activités sur stand se poursuivront. Entrée gratuite !

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Pascal Le Brun a été entendu par les adhérents des sections lait de la FDSEA et JA, représentées par Ludovic Blin, Edouard Cuquemelle et Luc Chardine.
FDSEA et JA interpellent Pascal Le Brun d'Agrial
Le 11 avril dernier, une cinquantaine d'adhérents des sections lait de la FDSEA et des JA ont rencontré Pascal Le Brun d'…
Ghislain Huette (à gauche) et Armand Prod'Homme (à droite)
"JA61, c'est avant tout une équipe"
La relève est assurée. Le lundi 15 avril 2024, Armand Prod'Homme et Ghislain Huette ont été nommés coprésidents du syndicat des…
Philippe Chesnay cultive sur 54 ha en bio du colza, de l'avoine et du trèfle principalement.
Aides de la PAC : ça ne passe toujours pas
Philippe Chesnay, agriculteur en grandes cultures, est toujours en attente d'une aide de 300 euros, qui devait lui être versée…
A Bretteville-sur-Ay, Charlène et Thomas Lebreuilly, maraichers bio, ont échangé avec le premier ministre, Gabriel Attal, en présence des responsables agricoles de la Manche.
Gabriel Attal, Premier ministre dans la Manche : "L'agriculture est une force et une chance"
Le Premier ministre, Gabriel Attal, s'est déplacé dans la Manche, samedi 27 avril, en débutant par la Foire aux bulots de…
Un projet de voie verte a été porté à connaissance d'exploitants de la Vallée de la Touques, ce qui inquiète l'association pour la protection de l'environnement de la vallée de Saint-Julien-sur-Calonne, zone inondable.
Vallée de la Touques, dans le Calvados : bientôt des cyclistes dans les champs ?
L'Association pour la protection de l'environnement de la vallée de Saint-Julien-sur-Calonne, dans le Calvados, est sur le pied…
Le festival de l'élevage revient à l'hippodrome de Vire vendredi 31 mai et samedi 1er juin 2024.
Festival de l'élevage 2024 à Vire : "le concours phare" des Prim'Holsteins en Normandie
La ville de Vire, dans le Calvados, va de nouveau accueillir son festival de l'élevage, vendredi 31 mai et samedi 1er juin…
Publicité