Aller au contenu principal

Coopération
Le lin file un amour presque parfait

Avec 1 800 visiteurs, l’opération “portes ouvertes” proposée par la coopérative de Villons-les-Buissons (14) et son magasin “Linfini” a redonné du baume au cœur des liniculteurs. Il fallait bien cela au milieu d’un printemps froid et surtout sec.

Nombreux ont été les administrateurs (conjoints et enfants parfois compris) de la coopérative linière du nord de Caen à mouiller leur chemise (de lin) ce week-end. Convivialité et pédagogie ont rythmé un dimanche qui a fédéré 1 800 visiteurs autour de la petite fleur bleue. Le lin, plante citoyenne peu gourmande en intrants et fibre naturelle, file un amour presque parfait avec le grand public. Du côté des liniculteurs, il faudrait plusieurs dizaines de millimètres de précipitation dans les prochains jours pour rallumer la flamme.

Le lin sous toutes ses coutures
De plus en plus en vogue, le lin surfe sur la vague des biomatériaux. Excellent isolant thermique et écologique, il s’utilise également en paillage pour massifs de toutes essences (voire en litière) pendant que sa partie noble file chemises, vareuses et linges de table. Mais le lin sait aussi être “art”. Très en vue, et élégamment portés par des filles et fils d’agriculteurs qui n’en sont déjà plus à leur premier défilé de mode, les chapeaux d’Emmanuelle Aniel. Modiste et avocate de la fibre en lin, elle plaide pour le naturel, l’alchimie des couleurs et la fantaisie des formes. 
Le lin se porte aussi autour du cou : liens de lin perlés grâce à l’imagination de Guylène Bidan. Une bretonne qui, après avoir fait le marché de Noël à Caen, est revenue en terres normandes sacraliser à sa façon une production qui dépasse désormais les frontières de l’agriculture.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Publicité