Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Liniculture
Le lin sous très haute surveillance

La coopérative linière de Villons-les-Buissons a tenu, mardi dernier, son premier rendez-vous technique de l’année

Jean-Baptiste Bouvet au micro devant une assistance nombreuse parmi laquelle on notait la présence de techniciens d’AGRIAL et de la coopérative de Creully à la grande satisfaction d’Henri Pomikal.
Jean-Baptiste Bouvet au micro devant une assistance nombreuse parmi laquelle on notait la présence de techniciens d’AGRIAL et de la coopérative de Creully à la grande satisfaction d’Henri Pomikal.
© TG
La coopérative linière de Villons-les-Buissons met le paquet sur la technique. Après l’arrivée en début d’année de Jean-Baptiste Bouvet, technicien es-lin, l’heure est à enfiler les bottes. "Il faut passer voir son lin tous les jours pour détecter d’éventuels problèmes et intervenir à temps", a martelé Henri Pomikal, son président. La réactivité semble d’ailleurs le maître mot de cette campagne 2007. La coopérative collationne les numéros de portable de ses adhérents. Enjeux : communiquer rapidement par SMS en cas par exemple de risques sanitaires. Une stratégie doublée d’une disponibilité réaffirmée de Jean-Baptise Bouvet (06 80 74 03 26) pour visiter les parcelles. "Ne prenez pas de décision tout seul”, a-t-il conseillé. Le lin est désormais sous haute surveillance.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Élodie et Baptiste Leclerc (50)
Témoignage d'Élodie et Baptiste Leclerc, éleveurs de veaux à Le Mesnilbus (50)
Élodie et Baptiste Leclerc élèvent des veaux à Le Mesnilbus (50) en intégration chez Denkavit. Âgés tous les deux de 31 ans, ils…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité