Aller au contenu principal

Le maillage territorial et les dossiers locaux,au menu de la collation syndicale de la FDSEA 50

Mardi 30 juillet, les adhérents des cantons de Bricquebec et Valognes se sont réunis autour d'une collation syndicale à Rauville-la-Bigot sur la ferme de Frédéric et Stéphane Revel afin d'échanger sur l'actualité syndicale.

© FDSEA 50

lll Une douzaine d'adhérents étaient présents et accompagnés de Sébastien Amand, président de la FDSEA 50. Une fois les différents enjeux exposés, chacun a pu exprimer son ressenti et ses inquiétudes.
Les adhérents ont mis en avant les problématiques de terrain qu'ils rencontrent comme les pressions foncières exercées par des tiers sur certains secteurs pour boiser ou urbaniser des parcelles agricoles. Les agriculteurs demandent que les prix du foncier soient régulés. Ceux-ci précisent également que le prix des locations ne fait pas exception à ces pressions et qu'il serait peut-être intéressant de travailler sur une évolution possible sur ce sujet.
Sébastien Amand expose le travail mis en place par la FNSEA afin d'établir un diagnostic sur le réseau actuel et ce qu'il sera dans les années à venir, et la recherche de moyens leviers pour
garder un réseau dynamique et engagé.
Les adhérents s'inquiètent également de la chute démographique des exploitants dans le secteur agricole et des difficultés qu'ils rencontrent sur le recrutement de personnel qualifié.
Suite à ces échanges fructueux, il a été constaté que la majorité des problèmes évoqués sont identiques et rejoignent les difficultés nationales vécues par tous les agriculteurs français. La liste est longue et non exhaustive et l'on se demande à quel moment les pouvoirs publics vont réagir. Pour pouvoir combattre, il faut être à armes égales.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité