Aller au contenu principal
Font Size

Magazine
Le marché de la miniature grandit

Enfant, il jouait au petit tracteur pour faire comme les grands. Grand, il vend des petits tracteurs pour grands et petits. Frédéric Gaillot, fils d’agriculteur, a fait de la vente de miniatures agricoles et de travaux publics son métier. Il a créé son entreprise : Collect-World. Bienvenue dans le monde du jouet.

“Ce qui va bien se vendre : les tracteurs des années 70/80”.
“Ce qui va bien se vendre : les tracteurs des années 70/80”.
© TG

Collect-World! Ça sonne comme le nom d’une entreprise de la Silicon Valley mais c’est dans la vallée de l’Orne qu’elle a élu domicile. Un siège social lové dans un méandre du bocage ornais et sous la protection d’une chapelle perchée sur un mont, sans doute jadis secret (Montsecret/61). A l’entrée, aucun signe ostentatoire d’appartenance à une quelconque World Compagny. Le patron n’a pas le look du manager tueur. Sa coupe de cheveux est plutôt façon “bobo” et se marie à merveille à sa maison en bois. Frédéric Gaillot, fils d’agriculteur et après avoir travaillé pendant 7 ans dans les travaux publics, a créé en janvier 2007 son entreprise. Collect World vend de la miniature agricole, de travaux publics mais aussi militaire.

2 500 références
Il n’a pas de magasin mais son garage est grand. Pas de grosses voitures à l’intérieur mais des centaines de tracteurs, moissonneuses-batteuses, ensileuses, téléscopiques, remorques en tous genres, pulvérisateurs, round-ballers, faucheuses, faneuses (...). De toutes les couleurs, de toutes les marques, de plusieurs époques mais pratiquement d’une seule échelle : le 1/32e. “C’est la norme en Europe pour l’agricole. Le tracteur américain par contre, c’est du 1/16e”. Une véritable caverne d’Ali Baba : 2 500 références à la louche. “J’ai dès le départ voulu commencer fort, commente-t-il. Un maximum de choix au meilleur prix”. Sa patte de fabrique en quelque sorte avec une marque privilégiée : Universal Hobbies. “Des produits très bien détaillés jusqu’au rétro et au gyrophare”, assure-t-il. Un savoir-faire chinois : “99,5 % des miniatures sont fabriquées là bas”. Même la réplique du D55 ou du Société Française ?

Une affaire de collectionneurs
Pas de gros investissements au départ : un camion et un peu d’informatique. Quoique ? Le stock constitue une avance de trésorerie conséquente. Un stock qu’il faut également renouveler. “En agricole, plus d’une centaine de nouveautés sortent chaque année. Il faut les avoir aussitôt en rayon”. Si le tracteur Claas Axos n’existe pas encore, la nouvelle ensileuse New Holland FR 9090 se vend comme une grande. Car les clients de Frédéric sont avant tout des collectionneurs. “Certains déboursent jusqu'à 5 000 e pour acheter toutes les nouveautés de l’année”. 

Mais aussi un jouet
Et s’ils ne sont pas collectionneurs, ils le sont quand même, mais en herbe. Car la miniature agricole, c’est aussi un jouet qui se vend bien à l’approche de Noël. Et c’est comme un concessionnaire avec son client. Quand il a vendu un tracteur neuf (toujours de puissance supérieure à l’ancien), il faut bien l’équiper à l’arrière. Après Noël, les fêtes, les anniversaires et les bonnes notes à l’école..., ça nourrit le commerce.
Frédéric Gaillot mise sur internet pour développer son business. Mais avant cela, il faut se faire connaître dans ce microcosme bien balisé. C’est pourquoi il écume les fêtes des battages (et désormais aussi des ensilages) à l’ancienne un peu partout en France. Il s’est aussi payé le luxe d’un stand au SIMA 2007. “On ne gagne pas forcément de l'argent la première année”, avoue-t-il. Mais il faut savoir investir et s'investir.

Contact
02 33 96 02 79
06 83 00 04 30
ou sur le net : www.collect-world.com

l

A Tinchebray le 7 décembre

Bourse de miniatures agricoles et travaux publics

La 3e édition de la “Bourse de miniatures agricoles et travaux publics” se tiendra le 7 décembre prochain au Cosec de Tinchebray dans l’Orne. Organisée par Collect-World et Créa’Modèles avec le parrainage de la presse spécialisée (Tractorama, Tracteurs Passion
et Collection, Tracteur Rétro), ce rendez-vous réunira quelque 50 exposants. Expositions miniatures et dioramas, vente et échange de prospectus, vente de miniatures neuves anciennes et artisanales mais aussi démonstration de peinture au menu de cette journée conviviale. Entrée : 1 e, 9 h à 18 h. Renseignements au 06 29 93 71 79 ou au 02 33 96 02 79.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MALTRAITANCE CHEVAUX
Un cas dans le Calvados et un dans l'Orne: vigilance et bon voisinage contre les actes de barbarie sur les équidés
Le 25 août 2020, un cheval ornais est retrouvé avec une entaille à l’encolure. Vendredi 28 août 2020, deux chevaux du club…
VEAU 1835
Matricule 1835, levez-vous !
« Matricule 1835, levez-vous » ou l’histoire d’un veau condamné à ce que ses données morphologiques soient retirées de l’…
PAUL CHEVALIER JA 61
" J’ai été surpris mais content d’être élu au bureau "
Paul Chevalier est entré au bureau départemental jeudi 18 juin. À 20 ans, il est secrétaire général adjoint. S’il n’envisage pas…
Armand Prod’homme JA 61
" Pas d’élevage, pas de paysage "
Armand Prod’homme, 22 ans, est en cours d’installation au Gaec Olo, à Livaie, dans le secteur d’Alençon. Le nouveau responsable…
OPNC LACTALIS
Lactalis : L’accord-cadre est signé
L’OPNC (Organisation des Producteurs Normandie Centre) est la première des neuf OP adhérentes à l’Unell a avoir signé un accord-…
MLC AG
La revanche de la coop sur le grand export
Mardi 8 septembre, les Maîtres Laitiers du Cotentin étaient réunis en assemblée générale. La coopérative annonce la négociation…
Publicité