Aller au contenu principal

Semis de céréales
Le parti pris de la fiabilité

Chaque année, les conditions climatiques sont différentes. Aussi, les cultures de céréales peuvent être concernées par des problèmes de qualité à la récolte : salissement des parcelles, grains malades, fusariés, échaudés ou prégermés.

L'une des missions de la filière semences certifiées de céréales est de proposer aux agriculteurs des semences de qualité, quelle que soit l'année, pour pouvoir implanter une nouvelle culture dans les meilleures conditions.

Lutte contre l'ergot
Avec les récoltes de céréales de consommation, la présence d'ergots (Claviceps purpurea) est signalée dans des proportions importantes dans différentes régions françaises sur du blé tendre principalement, mais également sur de l'orge. Cette situation épidémique résulte des conditions favorables de l'année à la présence d'ergots, absence de labour, présence de paille, problème de désherbage, hiver froid, printemps humide et talus non fauchés.
Aucun produit fongicide n'est homologué contre l'ergot des céréales. En l'absence de moyens chimiques, la lutte contre l'ergot des céréales repose sur des méthodes agronomiques préventives : travail du sol, choix de l'assolement, élimination des adventices relais et l'utilisation de semences certifiées.
La filière semences consciente de cette responsabilité prend en compte ce problème depuis plusieurs années, en conduisant des actions techniques destinées à maîtriser la présence d'ergots en cultures de semences et apporte la plus grande vigilance par rapport à la présence de sclérotes ou fragments de sclérotes dans les lots au moment du triage, notament grâce à la table densimétrique. Ce travail porte ses fruits puisque 97,4 % des lots de blé tendre sont exempts de sclérotes ou fragments. La norme est de trois sclérotes ou fragments par 500 grammes.

Lutte contre les adventices
Cette année, les contrôles de graminées étaient relativement difficiles dans les cultures d'hiver, avec une forte présence de ray-grass et de vulpin ou de brome stérile. Des solutions agronomiques offrent la possibilité de limiter les infestations dans les futures cultures, en diminuant le stock semencier des sols (faux semis, gestion des intercultures...). Toutes ces précautions exigeantes ne sont efficaces que si la semence est propre. Les graines d'adventices présentes dans les semences produites à la ferme sont celles des espèces que l'on a eu du mal à désherber et en plus elles seront implantées avec la semence dans les bonnes conditions du lit de semis.
Les analyses de pureté spécifique réalisées sur les lots de semences certifiées montrent que 99,4 % des lots ne contiennent pas plus d'une graine d'une autre espèce de céréales et qu'il est exceptionnel de trouver une graine d'adventice aux 500 grammes.
Dans les stations, le triage est une opération importante qui nécessite l'utilisation d'une série d'appareils complémentaires spécifiques à chaque type de graine à éliminer et réglés par des techniciens spécialisés.
Pour les responsables de la production de semences, chaque année est un nouveau défi pour gérer quantité, qualité, et demandes. Mais ils n'ont qu'un seul but : assurer l'approvisionnement des agriculteurs en semences de qualité. La qualité des semences certifiées est le résultat des soins apportés durant toute la campagne depuis la multiplication des semences en culture, jusqu'à la récolte, puis lors du stockage, et enfin lors du triage et du traitement en station avec à chaque étape des contrôles qualité qui se concluent par un contrôle officiel.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 6e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS confirme, vendredi 26 mars 2021, qu'un sixième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans la zone historique.
SAMA THIBERVILLE 27
Un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27)
Depuis le 1er mars, la Sama propose un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27). Au commerce : Olivier…
TUBERCULOSE BOVINE, REUNION THURY HARCOURT
Tuberculose bovine : la profession réclame efficacité et rapidité
Jeudi 18 mars, à Thury-Harcourt, les éleveurs de Suisse normande étaient invités à une réunion sur la tuberculose bovine, à l’…
SESSION CHAMBRE AGRI 14 - FAUNE SAUVAGE
La faune sauvage réunit contre elle l’envie d’une lutte collective
Les élus de la Chambre d’agriculture du Calvados étaient réunis en session, mardi 9 mars 2021, à Hérouville-Saint-Clair (14). Une…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
SESSION CHAMBRE AGRI 61 BIOGAZ
Chambre d’agriculture : une session qui sent le biogaz
Mercredi 10 mars 2021, la Chambre d’agriculture de l’Orne a voté une délibération relative à l’activité de méthanisation dans le…
Publicité