Aller au contenu principal
Font Size

Le pouvoir d’achat des retraités en berne

Nombreux sont les sujets qui impactent la vie des anciens exploitants agricoles. Le président de la section Manche de la FDSEA, Gérard Bédouin, en a fait le tour : impôts locaux, prélèvement à la source, pouvoir d’achat… Le porte-monnaie s’amenuise.

© SB

llll Si la convivialité règne au sein de la section départementale des anciens exploitants, l’équipe de Gérard Bédouin, son président, a à cœur de défendre les intérêts de ses adhérents. Plusieurs sujets ont été évoqués lors de l’assemblée générale du 15 octobre dernier au Village vacances Le Sénéquet à Blainville-sur-Mer.

Pouvoir d’achat. Avec une augmentation de la CSG, des taux d’imposition, une baisse des fermages et une petite pension (en moyenne 775 €/mois), le pouvoir d’achat des retraités agricoles est mis à mal. « L’inflation la plus importante que la réévaluation annuelle », dénonce Gérard Bédouin. Il pointe les collectivités locales qui augmentent de manière significative les impôts. « C’est facile de taxer le foncier non bâti. Il n’est pas délocalisable. Ce qui n’est pas le cas d’une entreprise », explique-t-il. Il donne l’exemple de la communauté de communes du Coutançais. Avec des taux et des bases plus élevés, au total les impôts ont grimpé de près de 20 %. « C’est autant une perte de revenu pour nous », déplore-t-il. Certes, le gouvernement a annoncé une réforme de la taxe d’habitation mais Gérard Bédouin préfère attendre la feuille d’imposition avant de se prononcer.
Le prix du carburant n’a pas échappé au président. « On a tendance à habiter en campagne. La hausse du carburant pour chacun d’entre nous n’est pas négligeable », reconnaît-il.

Retraite. Une réforme est en cours. Tous les éléments ne sont pas encore connus. Et Gérard Bédouin indique bien qu’elle ne concernera pas les retraités d’aujourd’hui. « C’est pour les générations futures », souligne-t-il. Pour autant, les revendications perdurent. « On a obtenu 75 % du Smic, sans être indexé sur le Smic.  Là, on demande 85 % indexé.»
Fiscalité. Comme l’année dernière, des réunions sur les cinq arrondissements seront réalisées pour informer les adhérents sur notamment le prélèvement à la source. « On va commencer à payer dès janvier alors que les fermages arrivent en fin d’année », explique-t-il. Il n’est pas le seul à dénoncer ce point. Josiane Béliard, présidente des propriétaires, partage ce point de vue. « Cela signifie que tous les propriétaires feront une avance de trésorerie », ajoute-t-elle. Pour le crédit d’impôt, le gouvernement a concédé une avance dès le début d’année. « Pourquoi pas les propriétaires fonciers », s’interroge-t-elle.

Elections Chambre d’agriculture. Le renouvellement aura lieu en janvier prochain. Le collège des anciens aurait pu disparaitre. Des motions avaient été votées dans différentes instances pour tenter de sauver un siège. Ce qui est le cas. « Il y aura un titulaire et deux suppléants, en respectant la parité », précise le président.
Quant aux propriétaires fonciers, il a fallu faire une démarche auprès de l’administration pour être inscrit sur les listes des propriétaires et non des anciens exploitants. Un enjeu pour Josiane Béliard, premier défenseur des propriétaires. 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Moisson 2020 : Et si les blés redonnaient un peu d’espoir ?
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
(VIDEO) Une Lexion à tapis semi-chenillée dans le Bocage
À Villy-Bocage dans le Calvados, Thierry Bossuyt tourne avec la nouvelle Lexion 7700 qu’il a achetée en commun avec son frère.…
Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture, curieux du contexte local
Julien Denormandie est venu visiter la ferme de François Rihouet à Périers (50) et écouter les demandes liées à plusieurs…
Requiem pour l’abattoir de Saint-Hilaire
Vendredi 10 juillet, Manuel Pringault, président du groupe Teba et patron de la société d’abattage saint-hilairien, ASH (gérante…
MC DO CONTRAT
Contrat McDo : « Je connais le prix, quelle que soit la date de sortie »
Romaric, Bernard et Françoise Anquetil élèvent des Prim’Holstein à Saint-Jean-des-Champs (50). Depuis 2007, les jeunes bovins…
Julie Bléron, gendarme référente agricole cultivée sur le milieu
Julie Bléron est référente agricole de gendarmerie depuis le mois de janvier. Sa mission est de recréer du lien entre les deux…
Publicité