Aller au contenu principal

Merlo
Le premier Eco-Élévateur au monde

Avec la présentation du Panoramic hybride diesel/électrique, la société Merlo se confirme une fois de plus leader en innovation

.
.
© DR

Prendre en charge le bien-être de l’environnement est l’un des principes sur lequel se base chaque activité entrepreneuriale sérieuse. La société Merlo démontre concrètement son attention au problème environnemental, en témoignant sa capacité et sa volonté à faire de grands bonds en avant dans les technologies qui permettent de réduire la pollution et les nuisances sonores.Depuis longtemps, les élévateurs Merlo de grandes dimensions peuvent disposer de l’innovant système EcoPowerDrive qui permet de réduire les consommations de plus de 20%. Avec le nouveau Panoramic P 41.7 Hybride présenté à Eima 2010, on atteint un but encore plus ambitieux: des émissions zéro si nécessaire.

 

Le télescopique hybride

C’est le résultat d’une fructueuse collaboration avec le Polytechnique de Turin scellée par d’importants brevets. Le système hybride Merlo combine deux sources d’énergie : un moteur diesel Kubota et un générateur/moteur électriques à aimants permanents gérés par un microprocesseur, le vrai cœur du système.Quand la machine opère en mode “Diesel”, la transmission du mouvement aux roues est le résultat de l’énergie générée par le moteur diesel et par les batteries au lithium; une puissance d’environ 100 kW est disponible à la boîte de vitesses mécanique. Le rapport poids/puissance est le même que celui d’un Panoramic traditionnel doté d’une transmission hydrostatique et offre la même force de traction et la même vitesse maximale de 40 km/h.En mode “Hybride”, le moteur diesel est disponible à la fois comme source directe d’énergie et comme chargeur de batteries. Le dispositif électronique de gestion du système choisit automatiquement la meilleure solution en termes d’efficacité et d’émissions polluantes. La puissance peut être entièrement dirigée à la ligne de transmission ou bien partialisée entre la transmission et les dispositifs hydrauliques. Tout surplus de puissance est destiné à recharger les batteries.

En mode “100% Electrique”, le moteur électrique alimente la ligne de transmission et le moteur diesel est éteint. C’est le mode idéal pour travailler en intérieur ou dans un tunnel ou n’importe où il faut réduire les émissions polluantes et sonores, surtout pour les travaux de nuit. L’autonomie est donnée par la capacité des batteries.

Avec cette nouvelle technologie Merlo, il n’y a pas de compromis dans les performances. À tous les effets, il s’agit d’un élévateur télescopique de 4.100 kg avec une hauteur de levage de 7 mètres.

La seule différence est qu’il est beaucoup plus VERT !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
RecyOuest monte son usine à Argentan
Après sept ans d’existence, la startup normande a pu poser la première pierre de son usine de recyclage de ficelles et de filets…
Publicité