Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Forum régional des métiers de l’agriculture et du milieu rural
Le redressement productif passe aussi par l’agriculture

Démonstration de force, jeudi dernier, à St-Lô. L’agriculture et ses métiers recrutent pour produire, transformer et apporter des services. De quoi nourrir le redressement productif.

Pari réussi pour JA 50. Ils ont remis sur de bons rails un rendez-vous “djeuns” et fédérateur autour des métiers de l’agricuture. Un secteur qui recrute et le fait savoir. Rendez-vous dans le Calvados l’an prochain.

 

Avoir leurs mines certes fatiguées mais réjouies et détendues, Antoine Maquerel, Mickaël Poullain, Karen Jouin et Pierre-Emmanuel Lecornu, dressaient au terme de la journée un bilan largement positif du Forum régional de l’agriculture. Le 6 février dernier, au Parc des expositions de St-Lô, un millier d’élèves, de professeurs et d’exposants ont parlé d’avenir.

Pilier économique du territoire
“Nous avons démontré que l’agriculture est un des piliers économiques de notre territoire”, se réjouissaient les 4 mousquetaires JA, chevilles ouvrières d’un rendez-vous remis sur de bons rails. De l’amont (avec la production) à l’aval (avec la transformation et les services), l’agriculture bas-normande a fait état des opportunités qu’elle offre en matière d’emplois. De l’emploi et donc du redressement productif à condition de ne pas lui mettre trop de bâtons dans les roues du développement. “Les échanges que nous avons eu avec les jeunes permettent de faire évoluer l’image qu’ils ont de l’agriculture, de battre en brêche les vieux clichés. L’agriculture évolue, c’est un secteur d’activité résolument moderne, donc d’avenir”,insiste-t-on du côté de JA 50.

Virginie Maurai, agricultrice, commission jeunes d’Agrial

“Expliquer ce qu’est une coopérative”

Virginie Maurai, installée en 2006 sur le GAEC familial à dominante lait-viande et céréales, fait partie de la commission jeunes d’Agrial. Elle représentait la coopérative à l’occasion du forum des métiers agricoles.

Comment s’est noué le contact avec les élèves venus sur votre stand ?
Je suis étonnée de constater à quel point les jeunes étudiants méconnaissent le secteur de la coopération agricole. Je leur explique qu’une coopérative agricole appartient aux agriculteurs, et que c’est une bonne organisation pour aller de l’avant, car ce sont les producteurs qui fixent les directions et les orientations pour faire progresser l’entreprise. La coopérative, regroupe aussi une très grande diversité de métiers, dans des filières très différentes les unes des autres. Je leur parle aussi de l’installation en agriculture.  
Les Jeunes Agriculteurs ont eu la bonne idée d’organiser un jeu avec un questionnaire à remplir par les collégiens et les lycéens. Cela les oblige à venir vers nous, et c’est une bonne base pour entamer le dialogue.

Vous faites partie de la commission jeunes d’Agrial. En quoi consiste t-elle ?
Cette commission nous permet de mieux connaître l’entreprise, notamment au travers de visites de ses différents sites. C’est aussi un lieu d’échange et de partage d’expérience, avec d’autres jeunes agriculteurs de toutes les filières représentées dans la coopérative. Cette commission est en cohérence avec le plan jeunes, mis en place par la coopérative, destiné à accompagner les nouvelles recrues de la coopérative.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Ludovic Blin Président de la section laitière régionale de la FRSEA Normandie “ Et maintenant ? ”
A l’heure où le déconfinement s’organise progressivement sur le territoire français, le secteur laitier dresse un premier bilan…
Publicité