Aller au contenu principal

Session chambre d'Agriculture
Le revenu de la ferme Manche en berne

« Étonnant de voir les transformateurs renâcler lorsque Bongrain, par exemple, annonce + 17,5% de résultat. Les agriculteurs dans la Manche, eux, en sont à – 45% sur leur revenu, soit moins de 1000 euros par mois par UTH, autrement dit à la limite du seuil de pauvreté ». Et Rémi Bailhache de conclure, lors de la session de lundi, « l’agriculture devient un métier difficile, nous sommes au bord de la zone rouge dans toutes les productions ».

Rémi Bailhache est aussi intervenu sur la régionalisation des chambres d'agriculture et la mutualisation des moyens.
Rémi Bailhache est aussi intervenu sur la régionalisation des chambres d'agriculture et la mutualisation des moyens.
© EC

De son côté, Gérard You, agroéconomiste à l’Institut de l’Élevage, a dressé une carte de la France laitière à l’horizon 2015 insistant sur le contraste entre les régions, notamment en terme de productivité. « Il existe des exploitations de polyculture-élevage produisant davantage, recevant plus d’aides, rémunérant mieux la main d’œuvre tout en investissant mieux (matériels et bâtiments/élevage) ». Le grand ouest laitier lui, toujours, selon Gérard You a des atouts, « une bonne maîtrise des charges opérationnelles pour valoriser un quota limité malgré une évolution gourmande en capital (travail et mises aux normes) au vu des gains de productivité de travail et des réserves évidentes en terme de productivité ». Notre économiste est même optimiste pour les années à venir, « nous allons vers une instabilité croissante des marchés laitiers, la situation aujourd’hui est grave mais l’horizon prometteur (demande mondiale en augmentation, contexte de changement progressif du mode de régulation du secteur laitier )».

La suite dans votre prochaine édition

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité