Aller au contenu principal
Font Size

Le top de la Normande dans les assiettes

La race Normande sera dans les assiettes des congressistes à Cherbourg. Ils pourront déguster du filet de bœuf. u d’excellence qui mettra en valeur le persillé et la tendreté de cette race, chère aux yeux du président de la filière, Michel Hamel.

© SB

a race Normande est réputée pour son persillé et sa tendreté. C’est sur ces atouts que la filière FQRN (filière qualité race Normande) créée par un groupe d’éleveurs, a été chercher une plus-value au travers d’un cahier des charges bien défini et restant à la propriété de la filière. Une plus-value estimée à 25 centimes d’euros/kg de carcasse. Depuis 27 ans, FQRN s’est tourné vers Carrefour pour commercialiser la production de Normande sous signe officiel de qualité.

Un regain pour la Normande
Si aujourd’hui, le nombre d’adhérents a diminué atteignant 1 700 éleveurs en raison de l’évolution des exploitations et des départs en retraite, le nombre de bovins reste similaire. Et depuis le mois de janvier, la demande de la grande distribution connaît un rebond, notamment pour le steak haché normand. « Il y a un regain pour la Normande », se réjouit le président de FQRN, Michel Hamel. 

Un cheptel sain
Cette valorisation ne peut s’obtenir que si les animaux correspondent au cahier des charges, et s’ils sont sains. Un élément sur lequel le GDS veille. Le lien entre les deux structures est donc évident. « C’est important d’avoir un cheptel sain », souligne Michel Hamel, investi au niveau cantonal puis départemental du GDS.
Les congressistes vont pouvoir y goûter. La race Normande sera dans les assiettes. Il sera servi entre autres du filet de bœuf. « C’est le top du top », assure Michel Hamel, fervent défenseur de la race Normande et de la filière qualité.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fermer les abattoirs, c’est tuer les éleveurs
Dimanche 7 juin 2020, le préfet de la Manche a pris la décision de fermer le dernier abattoir de la Manche, à Saint-Hilaire-du-…
MOISSON ORGE
Les orges ouvrent le bal des batteuses
Dès le milieu de la semaine dernière, les batteuses ont ouvert le bal de la moisson. Les orges, comme à leur habitude, sont les…
JA NORMANDIE
JA Normandie renouvelle son bureau
Après les élections départementales, JA Normandie a élu son nouveau bureau mardi 23 juin. Questions à Alexis Graindorge qui…
Le soja normand prend de l’ampleur
En 2019, la Région lance un appel à projets pour son plan protéines végétales. Le Soja made in Normandie (SMN), alliant, entre…
SAFER - JA NORMANDIE
Safer et JA de Normandie luttent contre l’accaparement des terres
En attendant une loi foncière, Safer et JA de Normandie s’organisent pour lutter contre le transfert opaque des terres. En 2019,…
Maltot exauce le vœu de la ruralité
Maltot, pour ceux qui ne connaissent pas, c’est son château, sa MFR et son Bœuf en fête. La commune compte 1 095 habitants, se…
Publicité