Aller au contenu principal
Font Size

Le top de la Normande dans les assiettes

La race Normande sera dans les assiettes des congressistes à Cherbourg. Ils pourront déguster du filet de bœuf. u d’excellence qui mettra en valeur le persillé et la tendreté de cette race, chère aux yeux du président de la filière, Michel Hamel.

© SB

a race Normande est réputée pour son persillé et sa tendreté. C’est sur ces atouts que la filière FQRN (filière qualité race Normande) créée par un groupe d’éleveurs, a été chercher une plus-value au travers d’un cahier des charges bien défini et restant à la propriété de la filière. Une plus-value estimée à 25 centimes d’euros/kg de carcasse. Depuis 27 ans, FQRN s’est tourné vers Carrefour pour commercialiser la production de Normande sous signe officiel de qualité.

Un regain pour la Normande
Si aujourd’hui, le nombre d’adhérents a diminué atteignant 1 700 éleveurs en raison de l’évolution des exploitations et des départs en retraite, le nombre de bovins reste similaire. Et depuis le mois de janvier, la demande de la grande distribution connaît un rebond, notamment pour le steak haché normand. « Il y a un regain pour la Normande », se réjouit le président de FQRN, Michel Hamel. 

Un cheptel sain
Cette valorisation ne peut s’obtenir que si les animaux correspondent au cahier des charges, et s’ils sont sains. Un élément sur lequel le GDS veille. Le lien entre les deux structures est donc évident. « C’est important d’avoir un cheptel sain », souligne Michel Hamel, investi au niveau cantonal puis départemental du GDS.
Les congressistes vont pouvoir y goûter. La race Normande sera dans les assiettes. Il sera servi entre autres du filet de bœuf. « C’est le top du top », assure Michel Hamel, fervent défenseur de la race Normande et de la filière qualité.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Moisson 2020 : Et si les blés redonnaient un peu d’espoir ?
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
(VIDEO) Une Lexion à tapis semi-chenillée dans le Bocage
À Villy-Bocage dans le Calvados, Thierry Bossuyt tourne avec la nouvelle Lexion 7700 qu’il a achetée en commun avec son frère.…
Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture, curieux du contexte local
Julien Denormandie est venu visiter la ferme de François Rihouet à Périers (50) et écouter les demandes liées à plusieurs…
Requiem pour l’abattoir de Saint-Hilaire
Vendredi 10 juillet, Manuel Pringault, président du groupe Teba et patron de la société d’abattage saint-hilairien, ASH (gérante…
MC DO CONTRAT
Contrat McDo : « Je connais le prix, quelle que soit la date de sortie »
Romaric, Bernard et Françoise Anquetil élèvent des Prim’Holstein à Saint-Jean-des-Champs (50). Depuis 2007, les jeunes bovins…
Julie Bléron, gendarme référente agricole cultivée sur le milieu
Julie Bléron est référente agricole de gendarmerie depuis le mois de janvier. Sa mission est de recréer du lien entre les deux…
Publicité