Aller au contenu principal

Le top de la Normande dans les assiettes

La race Normande sera dans les assiettes des congressistes à Cherbourg. Ils pourront déguster du filet de bœuf. u d’excellence qui mettra en valeur le persillé et la tendreté de cette race, chère aux yeux du président de la filière, Michel Hamel.

© SB

a race Normande est réputée pour son persillé et sa tendreté. C’est sur ces atouts que la filière FQRN (filière qualité race Normande) créée par un groupe d’éleveurs, a été chercher une plus-value au travers d’un cahier des charges bien défini et restant à la propriété de la filière. Une plus-value estimée à 25 centimes d’euros/kg de carcasse. Depuis 27 ans, FQRN s’est tourné vers Carrefour pour commercialiser la production de Normande sous signe officiel de qualité.

Un regain pour la Normande
Si aujourd’hui, le nombre d’adhérents a diminué atteignant 1 700 éleveurs en raison de l’évolution des exploitations et des départs en retraite, le nombre de bovins reste similaire. Et depuis le mois de janvier, la demande de la grande distribution connaît un rebond, notamment pour le steak haché normand. « Il y a un regain pour la Normande », se réjouit le président de FQRN, Michel Hamel. 

Un cheptel sain
Cette valorisation ne peut s’obtenir que si les animaux correspondent au cahier des charges, et s’ils sont sains. Un élément sur lequel le GDS veille. Le lien entre les deux structures est donc évident. « C’est important d’avoir un cheptel sain », souligne Michel Hamel, investi au niveau cantonal puis départemental du GDS.
Les congressistes vont pouvoir y goûter. La race Normande sera dans les assiettes. Il sera servi entre autres du filet de bœuf. « C’est le top du top », assure Michel Hamel, fervent défenseur de la race Normande et de la filière qualité.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Session de la Chambre d’agriculture de l’Orne lundi 21 juin 2021, sans les représentants de l’Etat qui ont fait valoir leur droit de réserve en raison du second tour des élections le 27 juin 2021.
La récolte 2021 s’annonce belle dans l'Orne
La dernière session de l’Orne, lundi 21 juin, a été marquée par l’absence, pour cause d’élections, du personnel administratif d’…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
« Marc Vandecandelaere (président de la coopérative Linière du Nord de Caen : « St-Manvieu-Norrey est le site idéal, pas de voisin et pas de consommation de terres agricoles » . DR
Le site de teillage à Saint-Manvieu-Norrey opérationnel en septembre 2022
Le permis de construire est déposé. Si tout va bien, la nouvelle usine de teillage de St-Manvieu-Norrey  (14) devrait être…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Publicité