Aller au contenu principal

L’Eclairvale fait tomber la pomme et les contraintes chimiques

Présentée lors des journées Grand Angle d'Agrial, l’Eclairvale circule dans les vergers. Le concept est simple. Une brosse est fixée sur le relevage avant du tracteur. Les barres, semi-rigides et montées sur ressorts, pénètrent profondément dans l’arbre.

« Elles donnent un effet fouet de façon à faire tomber les bourgeons, les fleurs, les pétales ou les pommes de 20 mm », explique Jean-Marie Cailly, responsable technique agrofourniture et expérimentations au sein de la filière pomme à cidre d’Agrial.

Éclaircissage mécanique
L’Eclairvale permet de réaliser un éclaircissage mécanique qui peut se substituer aux solutions chimiques. « En cassant des bourgeons avant la fleur, on évite que l’arbre ait trop de fruits ».
En attelant à l’avant, le chauffeur peut facilement doser l’agressivité de l’outil. Avec une vitesse d’avancement plus élevée, la brosse tourne plus rapidement et se montre moins agressive sur l’arbre.
Une version 2 de ce prototype devrait bientôt voir le jour. Cette évolution sera équipée d’un moteur. « En faisant tourner la brosse plus vite, on aura des vitesses de travail plus importantes », précise Jean-Marie Cailly. Un mât sera également ajouté afin de travailler en hauteur.

Des tests pour récolter
À terme, cet équipement pourrait aussi faciliter la récolte. « Avec la brosse devant, on peut mettre la ramasseuse derrière. En un seul passage, le producteur fera tomber ses pommes et les ramassera au sol. Mais, nous allons aussi essayer de récupérer les pommes sur réceptacle. On évitera ainsi les chocs ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Pascal Le Brun a été entendu par les adhérents des sections lait de la FDSEA et JA, représentées par Ludovic Blin, Edouard Cuquemelle et Luc Chardine.
FDSEA et JA interpellent Pascal Le Brun d'Agrial
Le 11 avril dernier, une cinquantaine d'adhérents des sections lait de la FDSEA et des JA ont rencontré Pascal Le Brun d'…
Ghislain Huette (à gauche) et Armand Prod'Homme (à droite)
"JA61, c'est avant tout une équipe"
La relève est assurée. Le lundi 15 avril 2024, Armand Prod'Homme et Ghislain Huette ont été nommés coprésidents du syndicat des…
Philippe Chesnay cultive sur 54 ha en bio du colza, de l'avoine et du trèfle principalement.
Aides de la PAC : ça ne passe toujours pas
Philippe Chesnay, agriculteur en grandes cultures, est toujours en attente d'une aide de 300 euros, qui devait lui être versée…
Le festival de l'élevage revient à l'hippodrome de Vire vendredi 31 mai et samedi 1er juin 2024.
Festival de l'élevage 2024 à Vire : "le concours phare" des Prim'Holsteins en Normandie
La ville de Vire, dans le Calvados, va de nouveau accueillir son festival de l'élevage, vendredi 31 mai et samedi 1er juin…
A Bretteville-sur-Ay, Charlène et Thomas Lebreuilly, maraichers bio, ont échangé avec le premier ministre, Gabriel Attal, en présence des responsables agricoles de la Manche.
Gabriel Attal, Premier ministre dans la Manche : "L'agriculture est une force et une chance"
Le Premier ministre, Gabriel Attal, s'est déplacé dans la Manche, samedi 27 avril, en débutant par la Foire aux bulots de…
Un projet de voie verte a été porté à connaissance d'exploitants de la Vallée de la Touques, ce qui inquiète l'association pour la protection de l'environnement de la vallée de Saint-Julien-sur-Calonne, zone inondable.
Vallée de la Touques, dans le Calvados : bientôt des cyclistes dans les champs ?
L'Association pour la protection de l'environnement de la vallée de Saint-Julien-sur-Calonne, dans le Calvados, est sur le pied…
Publicité