Aller au contenu principal

L’Eclairvale fait tomber la pomme et les contraintes chimiques

Présentée lors des journées Grand Angle d'Agrial, l’Eclairvale circule dans les vergers. Le concept est simple. Une brosse est fixée sur le relevage avant du tracteur. Les barres, semi-rigides et montées sur ressorts, pénètrent profondément dans l’arbre.

« Elles donnent un effet fouet de façon à faire tomber les bourgeons, les fleurs, les pétales ou les pommes de 20 mm », explique Jean-Marie Cailly, responsable technique agrofourniture et expérimentations au sein de la filière pomme à cidre d’Agrial.

Éclaircissage mécanique
L’Eclairvale permet de réaliser un éclaircissage mécanique qui peut se substituer aux solutions chimiques. « En cassant des bourgeons avant la fleur, on évite que l’arbre ait trop de fruits ».
En attelant à l’avant, le chauffeur peut facilement doser l’agressivité de l’outil. Avec une vitesse d’avancement plus élevée, la brosse tourne plus rapidement et se montre moins agressive sur l’arbre.
Une version 2 de ce prototype devrait bientôt voir le jour. Cette évolution sera équipée d’un moteur. « En faisant tourner la brosse plus vite, on aura des vitesses de travail plus importantes », précise Jean-Marie Cailly. Un mât sera également ajouté afin de travailler en hauteur.

Des tests pour récolter
À terme, cet équipement pourrait aussi faciliter la récolte. « Avec la brosse devant, on peut mettre la ramasseuse derrière. En un seul passage, le producteur fera tomber ses pommes et les ramassera au sol. Mais, nous allons aussi essayer de récupérer les pommes sur réceptacle. On évitera ainsi les chocs ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

L'abattoir ex-AIM renaît et abatterait jusqu’à 66 000 T de porc par an
L’avenir du site de l’abattoir de Sainte-Cécile s’écrit avec la Boucherie Saint-Michel, créée par Virginie Allaire-Arrivé et…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler près de Sées
Mercredi 21 avril 2021, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds, dans l'Orne, est…
Inquiétude dans le Bessin après l’annonce d’un septième cas de tuberculose bovine
Les éleveurs du Bessin ont été invités à une réunion d’information sur la tuberculose bovine après la découverte d’un cas en…
BLAIREAU
Tuberculose bovine : la préfète signe l’arrêté de régulation des blaireaux
Mercredi 7 avril 2021, la préfète de l’Orne Françoise Tahéri a signé l’arrêté ordonnant les prélèvements de blaireaux dans les…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler à Belfonds
Mercredi 21 avril, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds (61), est décédé…
COOP LIN VILLONS LES BUISSONS
La Coop lin de Villons-les-Buissons compte sur deux nouvelles lignes de teillage
Désormais propriétaire des locaux de l’ex Agire (Centre d’Insémination artificielle) à Saint-Manvieu-Norrey, la coop lin de…
Publicité