Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Première pompe de Superethanol inaugurée en Normandie
Leclerc se met au vert

Le superethanol ? Il arrive doucement mais sûrement en France. Ce carburant d’origine végétal est courtisé par tous les constructeurs. A Granville, vendredi, on a inauguré la première pompe de Normandie.

Premier plein de la pompe « superethanol » à Granville, vendredi dernier.
Premier plein de la pompe « superethanol » à Granville, vendredi dernier.
© E.C.

Ils avaient tous répondu présents pour cette inauguration, somme toute assez discrète. Elus, concessionnaires automobiles et même un représentant agricole pour cette première normande. Sous la houlette du directeur du magasin de Granville, M. Levionnais, tout ce petit monde a donc souhaité un avenir plus écologique à l’automobile par le biais du superéthanol, utilisé au Brésil depuis des décennies. Ce carburant destiné aux voitures à essence, équipé d’un moteur spécifique, est bien français puisqu’il provient de betteraves transformées dans une usine de Haute-Normandie.

Moins de 0,80 euro/litre

Chez Leclerc, évidemment on pavoise, mais rendons à César ce qui lui appartient, ce groupe a pris le risque, dès 1994, d’incorporer des produits d’origine agricole dans le gaz-oil. Rebelote en 2004 en mettant de l’éthanol pur dans du super sans plomb au grand dam des pouvoirs publics et des autres groupes pétroliers. Mais il a fallu attendre le début de l’année 2007 pour que le carburant nouvelle génération, ce fameux superéthanol, soit en vente libre auprès des particuliers. Atout principal de cette essence " verte ", son prix, qui ne passe pas la barre des 0,80 cts d’euro au litre.

Autre satisfecit, celui de Gilbert Michel, représentant la FDSEA manchoise, " c’est un nouveau débouché pour l’agriculture, mais attention à ce que le blé " pétrole " ne prenne pas trop de valeur, ce qui se répercuterait sur le prix des aliments ". Du côté des concessionnaires automobiles, seules des marques étrangères peuvent actuellement fournir des véhicules à moteur " flex-fuel " ; les marques françaises,elles, démasqueront leurs batteries en juin et septembre prochain. Reste que du côté de Leclerc, on veut mettre les bouchées doubles : 210 stations servant du superethanol devraient être disponibles sous peu. Quant aux Brésiliens, les initiateurs de ce carburant vert, ils en sont aux essais sur les avions…

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Ludovic Blin Président de la section laitière régionale de la FRSEA Normandie “ Et maintenant ? ”
A l’heure où le déconfinement s’organise progressivement sur le territoire français, le secteur laitier dresse un premier bilan…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité