Aller au contenu principal

Première pompe de Superethanol inaugurée en Normandie
Leclerc se met au vert

Le superethanol ? Il arrive doucement mais sûrement en France. Ce carburant d’origine végétal est courtisé par tous les constructeurs. A Granville, vendredi, on a inauguré la première pompe de Normandie.

Premier plein de la pompe « superethanol » à Granville, vendredi dernier.
Premier plein de la pompe « superethanol » à Granville, vendredi dernier.
© E.C.

Ils avaient tous répondu présents pour cette inauguration, somme toute assez discrète. Elus, concessionnaires automobiles et même un représentant agricole pour cette première normande. Sous la houlette du directeur du magasin de Granville, M. Levionnais, tout ce petit monde a donc souhaité un avenir plus écologique à l’automobile par le biais du superéthanol, utilisé au Brésil depuis des décennies. Ce carburant destiné aux voitures à essence, équipé d’un moteur spécifique, est bien français puisqu’il provient de betteraves transformées dans une usine de Haute-Normandie.

Moins de 0,80 euro/litre

Chez Leclerc, évidemment on pavoise, mais rendons à César ce qui lui appartient, ce groupe a pris le risque, dès 1994, d’incorporer des produits d’origine agricole dans le gaz-oil. Rebelote en 2004 en mettant de l’éthanol pur dans du super sans plomb au grand dam des pouvoirs publics et des autres groupes pétroliers. Mais il a fallu attendre le début de l’année 2007 pour que le carburant nouvelle génération, ce fameux superéthanol, soit en vente libre auprès des particuliers. Atout principal de cette essence " verte ", son prix, qui ne passe pas la barre des 0,80 cts d’euro au litre.

Autre satisfecit, celui de Gilbert Michel, représentant la FDSEA manchoise, " c’est un nouveau débouché pour l’agriculture, mais attention à ce que le blé " pétrole " ne prenne pas trop de valeur, ce qui se répercuterait sur le prix des aliments ". Du côté des concessionnaires automobiles, seules des marques étrangères peuvent actuellement fournir des véhicules à moteur " flex-fuel " ; les marques françaises,elles, démasqueront leurs batteries en juin et septembre prochain. Reste que du côté de Leclerc, on veut mettre les bouchées doubles : 210 stations servant du superethanol devraient être disponibles sous peu. Quant aux Brésiliens, les initiateurs de ce carburant vert, ils en sont aux essais sur les avions…

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

L'abattoir ex-AIM renaît et abatterait jusqu’à 66 000 T de porc par an
L’avenir du site de l’abattoir de Sainte-Cécile s’écrit avec la Boucherie Saint-Michel, créée par Virginie Allaire-Arrivé et…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler près de Sées
Mercredi 21 avril 2021, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds, dans l'Orne, est…
Inquiétude dans le Bessin après l’annonce d’un septième cas de tuberculose bovine
Les éleveurs du Bessin ont été invités à une réunion d’information sur la tuberculose bovine après la découverte d’un cas en…
BLAIREAU
Tuberculose bovine : la préfète signe l’arrêté de régulation des blaireaux
Mercredi 7 avril 2021, la préfète de l’Orne Françoise Tahéri a signé l’arrêté ordonnant les prélèvements de blaireaux dans les…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler à Belfonds
Mercredi 21 avril, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds (61), est décédé…
COOP LIN VILLONS LES BUISSONS
La Coop lin de Villons-les-Buissons compte sur deux nouvelles lignes de teillage
Désormais propriétaire des locaux de l’ex Agire (Centre d’Insémination artificielle) à Saint-Manvieu-Norrey, la coop lin de…
Publicité