Aller au contenu principal

Lely présente son nouveau robot Astronaut A5

Lely fête cette année ses 70 ans et s'offre comme un cadeau d'anniversaire son nouveau robot de traite Astronaut A 5. L'un de ces robots de nouvelle génération équipe déjà le Gaec de Kerdeune à Tinténiac.

Il est plus facile à utiliser et il y a davantage de confort pour les vaches. DR
Il est plus facile à utiliser et il y a davantage de confort pour les vaches. DR
© AM

lll Le Gaec de Kerdeune compte quatre associés, produit de la viande bovine et compte un atelier lait de 160 vaches pour 1 500 000 l de lait. Dans la stabulation, deux robots de traite : l'Astronaut A4 et depuis peu le A5. Vu de loin, il n'y a peu de différences entre les deux équipements. A quelques détails près qui font toute différence, à commencer par le nouveau bras hybride, pour lequel sept brevets ont été déposés. Plus souple, plus rapide et plus silencieux, c'est la nouvelle arme du A5.
La conception et la forme de ce bras hybride permettent au robot de traire tous types de trayons et de mamelles, quelle que soit la taille de la vache. « Le nouveau bras et ses points de pivot repensés garantissent le placement vertical optimal des gobelets trayeurs sur une large zone. Cela permet d’assurer un branchement rapide, précis et la technologie hybride permet de faire des économies d’énergie considérables », explique Hervé Clautour, responsable robot chez Lely. Par ailleurs, le bras résiste à tous les coups donnés par les vaches. L’énergie d’un coup donné par une vache est absorbée par un système de charnières à l’intérieur du bras, équipé de deux ressorts pneumatiques. Ce système laisse au bras assez de place pour bouger, protégeant la vache et l’ensemble des composants électriques. Le bras revient toujours de lui‑même en position de traite. « La machine est beaucoup plus silencieuse. C'est plus facile à utiliser et il y a davantage de confort pour les vaches. Notamment pour le premier passage des jeunes vaches qui sont plus calmes car le robot fait moins de bruit », témoigne l'éleveur Pascal Thébault, du Gaec de Kerdeune.

Écran tactile repensé
Autre changement important, le nouvel écran tactile repensé, plus intuitif et plus facile d'utilisation. De la première traite d’une vache aux tâches d’entretien quotidiennes, on y retrouve toutes ces informations sur un seul et même écran. Il suffit d’un clic pour réaliser instantanément des tâches telles que la distribution d’aliment, le tri de certaines vaches et l’entretien quotidien.
Enfin, pour réduire de manière significative le coût total d’utilisation, Lely a entièrement reconçu le système. « Un programme intensif de tests poussés impliquant plus de trente clients et plus de deux millions de traites, dans une large plage de températures, a été établi pour garantir un fonctionnement sans faille, quelles que soient les circonstances.» Ainsi, les tests réalisés sur le nouveau A5 montrent tous une baisse de la consommation de l'électricité de l'ordre de 20 %, principalement par l'utilisation de moins d'air comprimé. L'objectif est aussi de réduire de 15 % les coûts de maintenance et de 30 % les visites d'intervention. Et pour faciliter la maintenance, sur le top 10 des pièces les plus fragiles, 7 ont été remplacées. Plus efficace, l'Astronaut A5 est aussi plus fiable et son entretien est facilité. Tous ces éléments offrent un meilleur retour sur investissement pour les éleveurs.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

L'abattoir ex-AIM renaît et abatterait jusqu’à 66 000 T de porc par an
L’avenir du site de l’abattoir de Sainte-Cécile s’écrit avec la Boucherie Saint-Michel, créée par Virginie Allaire-Arrivé et…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler près de Sées
Mercredi 21 avril 2021, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds, dans l'Orne, est…
Inquiétude dans le Bessin après l’annonce d’un septième cas de tuberculose bovine
Les éleveurs du Bessin ont été invités à une réunion d’information sur la tuberculose bovine après la découverte d’un cas en…
BLAIREAU
Tuberculose bovine : la préfète signe l’arrêté de régulation des blaireaux
Mercredi 7 avril 2021, la préfète de l’Orne Françoise Tahéri a signé l’arrêté ordonnant les prélèvements de blaireaux dans les…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler à Belfonds
Mercredi 21 avril, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds (61), est décédé…
COOP LIN VILLONS LES BUISSONS
La Coop lin de Villons-les-Buissons compte sur deux nouvelles lignes de teillage
Désormais propriétaire des locaux de l’ex Agire (Centre d’Insémination artificielle) à Saint-Manvieu-Norrey, la coop lin de…
Publicité