Aller au contenu principal

L’épigénétique au menu d’Elvup

« Epigénétique : programmez vos animaux à être productifs et efficaces». Tel sera le thème principal de l’assemblée générale d’Elvup qui se tiendra mardi 12 juin prochain à Montabard.

Patrick Hichard (directeur d’Elvup), Jean-François Le Meur (président), Christian Manoury (vice-président), Nicolas Fontaine et Aurore Roger (associés au sein du Gaec Val de Raveton) et Philippe Legendre (responsable de la commission technique). Dans cette exploitation, le robot apporte une multitude d’informations «mais la remise en cause quotidienne et permanente», assurent les deux éleveurs. Le conseil technique extérieur et ses services associés restent indispensables pour ...
Patrick Hichard (directeur d’Elvup), Jean-François Le Meur (président), Christian Manoury (vice-président), Nicolas Fontaine et Aurore Roger (associés au sein du Gaec Val de Raveton) et Philippe Legendre (responsable de la commission technique). Dans cette exploitation, le robot apporte une multitude d’informations «mais la remise en cause quotidienne et permanente», assurent les deux éleveurs. Le conseil technique extérieur et ses services associés restent indispensables pour optimiser l’effici
© TG


lll C’est la première fois qu’Elvup tient son assemblée générale sur une exploitation robotisée. A Montabard, au Gaec Val de Raveton, les associés Aurore Roger et Nicolas Fontaine produisent 1,3 million de litres de lait avec deux robots Lely. Des vaches qui pâturent en ce printemps une herbe en quantité et de qualité. Une herbe cultivée et dont on prend soin aux petits oignons.

Herbe : de la cueillette à la gestion
Dans cette approche où l’herbe n’est pas le parent pauvre, nos deux éleveurs apprécient le service apporté par Elvup en la personne de son technicien Olivier Raux. Elvup utilise Platemeter® . « La technique a évolué et permet maintenant de quantifier l’herbe disponible en 5 minutes sur une parcelle d’un ha. Associée à des mesures de densité, des analyses en vert et à un logiciel Patur’Plan, elle assure une vraie gestion de ses parcelles et surtout une meilleure valorisation du fourrage », commente-t-on du côté d’Elvup qui revendique et assume son expertise. « Nous sommes capables de donner un feu vert à la fauche de l’herbe avec une fenêtre météo », rappelle son président Jean-François Le Meur.
Les chiffres parlent. La moyenne d’étable est à 10 400 kg bruts, 40,2 de TB et 32,5 de TP pour 755 kg de MU. Le Gaec se positionne d’ailleurs au niveau de l’Orne 6ème de la Top liste robot PLM 2018 toutes races confondues. « Mais ce classement n’est pas une fin en soi, précisent Aurore et Nicolas. Ce qui prime, c’est l’efficience économique et la cohérence du système ». L’occasion d’aborder l’épigénétique. 

L’épigénétique formidable champ d’investisgation
L’épigénétique, késako ? C’est l’effet de l’environnement et des conditions d’élevage sur l’expression des gènes. « L’épigénétique ouvre une nouvelle page et apporte un formidable champ d’investigations et d’explications pour améliorer les pratiques d’élevage. C’est pourquoi nous en avons fait le thème de notre assemblée générale », rebondit Patrick Hichard, directeur d’Elvup. Et Jean-François Le Meur d’enchainer : « notre métier nous invite à une remise en question permanente de nos pratiques. Nous avons cette chance de travailler avec du vivant par nature complexe. Nous nous enrichissons de nouvelles connaissances. Le décryptage pragmatique des recherches scientifiques devient l’élément clé de réussite dans un contexte où il faut apprendre à gérer nos exploitations avec des prix de vente fluctuants ». Un rendez-vous à ne pas manquer donc.

Au programme du mardi 12 juin
- 10 h : assemblée générale ordinaire (rapports financiers et du commissaire aux comptes, rapport d’activité, vote des résolutions et élections, rapport d’orientation).
- 11 h 30 : conférence « Epigénétique : programmez vos animaux à être productifs et efficaces » par Yann Martinot (directeur technique).
- 14 h 30 : l’épigénétique au quotidien
- Bâtiments : gérez la ventilation en stabulation et nurserie avec François Normand (référent bâtiment).
- Vaches taries : actualisez leurs rations et leurs conduites par Yann Martinot.
- Veau : adaptez le plan lacté pour un effet épigénétique maximum par Elodie Blin (expert génisses).
Actualités Elvup :
- Robot’Scan : un reporting qui cible l’essentiel de vos données robot avec Laëtitia Videcoq (spécialiste robot).
- Défi ensileuses : bilan des essais éclatage des grains 2017, état des lieux et perspectives 2018 par Olivier Raux (nutritionniste).
- Ekomilk : l’analyseur de lait à la ferme pour un suivi quotidien du tank et des vaches en alerte par Etienne Salze (technicien Recherche et développement).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Christian et Catherine Duchemin vendent La Ferme du Val d’Odon à Alain Datin
Christian et Catherine Duchemin passent la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de La Ferme du Val d'…
L'abattoir ex-AIM renaît et abatterait jusqu’à 66 000 T de porc par an
L’avenir du site de l’abattoir de Sainte-Cécile s’écrit avec la Boucherie Saint-Michel, créée par Virginie Allaire-Arrivé et…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler près de Sées
Mercredi 21 avril 2021, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds, dans l'Orne, est…
Inquiétude dans le Bessin après l’annonce d’un septième cas de tuberculose bovine
Les éleveurs du Bessin ont été invités à une réunion d’information sur la tuberculose bovine après la découverte d’un cas en…
BLAIREAU
Tuberculose bovine : la préfète signe l’arrêté de régulation des blaireaux
Mercredi 7 avril 2021, la préfète de l’Orne Françoise Tahéri a signé l’arrêté ordonnant les prélèvements de blaireaux dans les…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler à Belfonds
Mercredi 21 avril, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds (61), est décédé…
Publicité