Aller au contenu principal

Claude Gatignol dénonce l'attitude de France Nature Environnement
"Les agriculteurs sont blessés par la campagne d'affichage"

Claude Gatignol, député de Valognes (Manche) est intervenu, mercredi, auprès du Ministre de l'Agriculture pour dénoncer " ceux qui ont déclenché hier pour des motifs peu avouables, une campagne lamentable de dénigrement, de fausses informations, relevant de l’injure contre l’Agriculture française". Comprenez par là d'affichage, la semaine du Salon, de slogans et de photos "chocs" stigmatisant les agriculteurs. Bruno Le Maire ne mâche pas ses mots dans sa réponse et parle de "scandale et une provocation de la part de France Nature Environnement".

Claude gatignol intervenant à l'assemblée nationale sur la problématique campagne d'affichage de FNE. "Je proteste avec la plus grande force, je suis indigné par ces actions médiatiques offensantes et non fondées".
Claude gatignol intervenant à l'assemblée nationale sur la problématique campagne d'affichage de FNE. "Je proteste avec la plus grande force, je suis indigné par ces actions médiatiques offensantes et non fondées".
© dr

Pour Claude Gatignol, "la France  a une longue tradition d’une Agriculture qui est une force économique, sociale, liée aux spécificités de nos territoires ruraux. Elle remplit le rôle essentiel d’assurer notre alimentation et, de plus, elle participe à nos exportations. Cela se réalise alors que des évolutions technologiques, des contraintes environnementales se mêlent au choc de la mondialisation. Or, malgré ces éléments, nos agriculteurs, par des efforts considérables et par l’acquisition de compétences nouvelles de haut niveau et une responsabilisation de leur métier de paysan, ont su gagner le double pari d’assurer des quantités de production et un niveau de qualité reconnu par les consommateurs et les acheteurs étrangers : la Normandie en est l’exemple même.


Le soutien du Président de la République, du Gouvernement et de vous en particulier, Monsieur le Ministre, a été toujours présent. l’Assemblée Nationale porte une attention constante à la situation difficile de nos agriculteurs.Or, certains dont je tairai le nom ici, ont déclenché hier pour des motifs peu avouables, une campagne lamentable de dénigrement, de fausses informations, relevant de l’injure contre l’Agriculture française. Nos agriculteurs sont blessés à juste titre par cet affichage.


Je proteste avec la plus grande force, je suis indigné par ces actions médiatiques offensantes et non fondées. Monsieur le Ministre, vous avez pris clairement position sur cette actualité qui surgit à quelques jours de l’ouverture du Salon de l’Agriculture et je vous en félicite. Quelles sont les suites que vous entendez donner à ces attaques, pour dire toute la considération que la France porte à ses agriculteurs ? Quel message d’espoir et de confiance pouvons nous ensemble lancer en  direction des agriculteurs et des consommateurs ?"


Bruno le Maire, Ministre de l'Agriculture, ne mâche pas ses mots et parle de "scandale et  de provocation. Quant est ce que nous cesserons dans notre pays d’accabler les agriculteurs de tous les maux de notre société ? Quant est ce que nous cesserons de confondre agriculteur et pollueur ? Quant est ce que nous reconnaîtrons enfin les efforts que les agriculteurs français font depuis des années pour concilier l’agriculture et l’environnement ?"

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité