Aller au contenu principal

Dans la Manche, disparition des passages à niveau
Les agriculteurs voient rouge

Laurent Deguelle, producteur laitier, voit rouge et voudrait bien que la SNCF mette au vert les signaux du passage à niveau séparant son corps d’exploitation et ses 40 ha de terres situés de l’autre côté de la ligne Lison-Lamballe. Le passage à niveau en question, situé sur la commune du Loreur, existe depuis 1879, date de mise en service de la section Coutances-Avranches. Problème, la SNCF, ou plutôt Réseau Ferré de France, a décidé de rénover la ligne et de supprimer quelques passages à niveau. Voilà qui ne fait pas l’affaire de nombreux agriculteurs, qui seront obligés, comme Laurent Deguelle, d’effectuer des kilomètres de tracteur supplémentaires pour leurs travaux ou simplement surveiller leur troupeau.

Laurent Deguelle, producteur laitier au Loreur (Manche), devant le passage à niveau 60. “Le munir de barrières automatiques serait simple de la part de la SNCF et de RFF. Cela me simplifierait la vie”.
Laurent Deguelle, producteur laitier au Loreur (Manche), devant le passage à niveau 60. “Le munir de barrières automatiques serait simple de la part de la SNCF et de RFF. Cela me simplifierait la vie”.
© ec

Financièrement, Laurent Deguelle, a établi le surcoût : 300 heures, au minimum, de tracteurs supplémentaires. Notre producteur ne désespère pourtant pas, « je suis ouvert à la négociation. Il faut que RFF comprenne que ma ferme deviendra une véritable enclave avec la suppression du passage à niveau ».Sur toute cette portion de ligne, notamment sur la Haye-Pesnel, Montviron, Lolif, les producteurs estiment qu’enlever « leurs » passages à niveau seraient une hérésie. « Nous faisons partie du tissu rural depuis des lustres. En construisant la ligne, au XIXe siècle, on a respecté nos fermes. Nous demandons la même chose aujourd’hui ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Silphie culture
Des éleveurs séduits par la silphie testent la nouvelle culture
La silphie est une culture pérenne, implantée pour une quinzaine d’années. La plante est utilisée dans les Vosges surtout pour la…
Léonie Angot-Hastain, maire de Saint-Manvieu-Norrey, 3e sur la liste calvadosienne ; Frédéric Moreau, exploitant à Mouen ; Stéphanie Yon-Courtin (ex-LR), tête de liste LREM dans le Calvados avec Laurent Bonnaterre ; David Hastain, agriculteur à Saint-Manvieu-Norrey ; Sébastien Binet, agriculteur maire de Versainville, 8e sur la liste calvadosienne.
Dans le Calvados, la candidate LREM ne veut pas opposer les sujets
La députée européenne, ancienne maire de Saint-Contest et colistière de Laurent Bonnaterre aux élections régionales, Stéphanie…
SERVICE REMPLACEMENT 61
Les agents de remplacement de l’Orne à l’honneur
La fédération départementale des services de remplacement de l’Orne a organisé, pour la 3e  année consécutive, une journée dédiée…
SIP DEMONSTRATION FAUCHEUSE
VIDEO. La plus large faucheuse du monde en démonstration en Normandie
La Silvercut Disc 1500 T (de marque SIP) est la faucheuse la plus large au monde avec 15 mètres de travail. Il en existe une…
VIDEO. Des silos en préfa modulables, à monter soi-même
Mickaël Féret est à la tête d’une société ornaise de fabrique d’éléments en bétons destinés, notamment, au stockage agricole. De…
PANNEAUX ELECTIONS
Régionales : les têtes de listes ont passé leur oral agricole
FRSEA, JA et Chambre régionale d’agriculture de Normandie ont, lundi dernier, invité les têtes de listes aux régionales (ou leur…
Publicité