Aller au contenu principal

Les agricultrices du Perche posent pour un calendrier contre le cancer

Quinze femmes du monde agricole du Perche ont décidé de s'engager dans la lutte contre le cancer.

Pour récolter des fonds, elles posent pour un calendrier, en petites tenues. Un calendrier très campagne, pour la bonne cause !
L’idée est venue en voyant des « chamallows roses géants » dans un champ. Depuis quelques années, ces grosses boules en plastique ne sont plus systématiquement noires. Des verts pâles et des roses font régulièrement leur apparition dans les campagnes. Ces round-ballers roses d’un nouveau genre, venus de Nouvelle-Zélande, vus dans certains champs du département ont un double objectif : sensibiliser sur la lutte contre le cancer du sein et collecter des fonds.
Les agricultrices ont voulu, elles aussi, participer à leur façon
D’où l’idée, afin de récolter des fonds, de poser pour un calendrier, en tenues légères, dans un univers en rapport avec leur profession.
« C’est un calendrier très féminin sur le thème de l’agriculture diversifiée de notre région, riche de ses paysages, cultures, animaux, initiatives, tourisme… »
Dans ce calendrier de 14 mois, priorité au naturel, au champêtre et à l’humour
« Nous voulions quelque chose de classe, de soft et féminin. Il n’était pas question de tomber dans la vulgarité. C’est léger et sans provocation », souligne Malvina Lalière. Avec une amie, par le biais du bouche-à-oreille et de connaissances, elles ont convaincu des femmes de la région d’être « mannequins » pour la bonne cause. Elles ont donc sollicité le photographe David Commenchal, un spécialiste des portraits et des paysages du Perche.
En leur faisant prendre la pose dans une baignoire d’où s’échappent des bulles de savon, auprès de vaches, dans « un lit » de salade, auprès de poules, sur un tracteur, à cheval, sur un ballot de paille ou avec pour seul vêtement des céréales. David Commenchal a su saisir le bon instant et faire passer le message de ces femmes dont la lutte contre le cancer devient un combat.
Autre objectif : montrer que le monde agricole ne reste pas insensible à cette sale maladie, bien au contraire. Trop souvent montré du doigt, ce milieu, qui aujourd’hui, souffre d’une grave crise, sait se mobiliser.
« À travers notre calendrier, nous avons voulu apporter un peu de joie dans un climat morose, montrer que chacun doit être acteur de sa santé ».
Résultat : chic, classe et sympa.

Comment se le procurer ?
Le calendrier est en vente au prix de 10 €. La totalité des bénéfices sera reversée à la Ligue contre le cancer de l’Orne. Il est disponible dans de nombreux magasins percherons et également au bureau des Jeunes Agriculteurs de l’Orne à Alençon.
Il est également possible de le commander et de le recevoir pour 13,35 €.
Alors retournez dès que possible le bon de commande accompagné de votre chèque.
Renseignements :
02.33.31.48.39.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

L'abattoir ex-AIM renaît et abatterait jusqu’à 66 000 T de porc par an
L’avenir du site de l’abattoir de Sainte-Cécile s’écrit avec la Boucherie Saint-Michel, créée par Virginie Allaire-Arrivé et…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler près de Sées
Mercredi 21 avril 2021, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds, dans l'Orne, est…
Inquiétude dans le Bessin après l’annonce d’un septième cas de tuberculose bovine
Les éleveurs du Bessin ont été invités à une réunion d’information sur la tuberculose bovine après la découverte d’un cas en…
BLAIREAU
Tuberculose bovine : la préfète signe l’arrêté de régulation des blaireaux
Mercredi 7 avril 2021, la préfète de l’Orne Françoise Tahéri a signé l’arrêté ordonnant les prélèvements de blaireaux dans les…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler à Belfonds
Mercredi 21 avril, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds (61), est décédé…
COOP LIN VILLONS LES BUISSONS
La Coop lin de Villons-les-Buissons compte sur deux nouvelles lignes de teillage
Désormais propriétaire des locaux de l’ex Agire (Centre d’Insémination artificielle) à Saint-Manvieu-Norrey, la coop lin de…
Publicité