Aller au contenu principal

Réforme de la PAC
Les agricultrices sont encore mises de côté !

La Commission agricultrices de la Manche s'est réunie le 10 octobre dernier pour faire le point sur la réforme de la PAC mais également pour préparer les animations de la section de cet hiver.

© DR

L'annonce de François Hollande au Sommet de l'élevage n'a pas laissé la commission indifférente. En effet, seuls les actifs en GAEC pourront bénéficier de la surdotation des 52 premiers hectares. En d'autres termes, les actifs qui ne seront pas en GAEC mais en EARL par exemple ne bénéficieront pas de la surprime. "Cette annonce est donc pénalisante pour beaucoup d'agricultrices puisqu'avant 2010 la réglementation française ne permettait pas aux agricultrices de s'installer en GAEC. Ce qui signifie que beaucoup d'entre elles sont installées en EARL ou sous une autre forme juridique" souligne Catherine Guérault, présidente de la Commission agricultrices. Cette situation inquiète car même si les EARL pourront se transformer en GAEC rien ne garantit que tous les exploitants soient pris en compte dans le calcul des plafonds des aides. De plus, la transformation de la forme juridique signifie des coûts supplémentaires pour les exploitations !
La réunion a été également l'occasion de préparer les échanges de plants qui auront lieu durant le mois de novembre ainsi que l'édition "Fermes ouvertes 2014".
En aparté, une délégation de la Commission agricultrices s'est rendue le 15 octobre à la journée régionale des agricultrices à Evreux organisée par la FDSEA 27 avec au programme, remise des prix du concours départemental des femmes en agriculture et réunion de la Commission régionale des agricultrices de Normandie avec la participation de Jacqueline Cottier, vice-présidente de la CNA.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Six installations plutôt qu'un (des) agrandissement(s) en Normandie
Safer et JA Normandie ont réuni, samedi dernier à Petit-Caux près de Dieppe (76), les acteurs d'une opération foncière inédite…
Les organisateurs ont présenté l'affiche officielle et le programme, lundi 25 mars 2024 à Lisieux.
La foire de Lisieux de retour ce week-end du 6 et 7 avril 2024
Habituellement organisée début mai, la Foire de Lisieux revient dès le 6 et 7 avril 2024 pour cette nouvelle édition. Au…
GAGNEZ 2 PLACES POUR LE MATCH SMC - LAVAL
Jeu concours pour aller encourager votre club normand au stade d'Ornano !
Nicolas Legentil était l'hôte d'une porte ouverte allaitante, jeudi 14 mars, à Brémoy. Il a fait visiter son exploitation aux 250 invités.
[EN IMAGES] Taurillons : le Gaec Legentil expose son savoir-faire dans le Calvados
Jeudi 14 mars 2024, le Gaec Legentil a accueilli plus de 250 personnes sur son exploitation, à Brémoy, dans le Calvados, pour une…
Le nouveau bureau de la FNPL (Fédération nationale des producteurs de lait) a été élu. Il est présidé par Yohann Barbe, producteur dans les Vosges.
Ludovic Blin et Benoit Gavelle, deux Normands dans le bureau de la FNPL
Depuis le 9 avril 2024, en succédant à Thierry Roquefeuil, Yohann Barbe devient le nouveau président de la FNPL (Fédération…
Hervé Morin, président de la Région Normandie et Clotilde Eudier, vice-présidente de la Région en charge de l'agriculture, ont été accueillis chez Romain Madeleine, éleveur à Le Molay-Littry pour présenter le plan "reconquête de l'élevage allaitant", en présence de Nicolas Dumesnil (tout à gauche), président d'Interbev Normandie, et en présence du maire, Guillaume Bertier (au micro).
La Normandie à la reconquête de l'élevage bovin
C'est sur l'exploitation de Romain Madeleine, éleveur installé à Le Molay-Littry (Calvados) que la Région Normandie a lancé son…
Publicité