Aller au contenu principal

Réforme de la PAC
Les agricultrices sont encore mises de côté !

La Commission agricultrices de la Manche s'est réunie le 10 octobre dernier pour faire le point sur la réforme de la PAC mais également pour préparer les animations de la section de cet hiver.

© DR

L'annonce de François Hollande au Sommet de l'élevage n'a pas laissé la commission indifférente. En effet, seuls les actifs en GAEC pourront bénéficier de la surdotation des 52 premiers hectares. En d'autres termes, les actifs qui ne seront pas en GAEC mais en EARL par exemple ne bénéficieront pas de la surprime. "Cette annonce est donc pénalisante pour beaucoup d'agricultrices puisqu'avant 2010 la réglementation française ne permettait pas aux agricultrices de s'installer en GAEC. Ce qui signifie que beaucoup d'entre elles sont installées en EARL ou sous une autre forme juridique" souligne Catherine Guérault, présidente de la Commission agricultrices. Cette situation inquiète car même si les EARL pourront se transformer en GAEC rien ne garantit que tous les exploitants soient pris en compte dans le calcul des plafonds des aides. De plus, la transformation de la forme juridique signifie des coûts supplémentaires pour les exploitations !
La réunion a été également l'occasion de préparer les échanges de plants qui auront lieu durant le mois de novembre ainsi que l'édition "Fermes ouvertes 2014".
En aparté, une délégation de la Commission agricultrices s'est rendue le 15 octobre à la journée régionale des agricultrices à Evreux organisée par la FDSEA 27 avec au programme, remise des prix du concours départemental des femmes en agriculture et réunion de la Commission régionale des agricultrices de Normandie avec la participation de Jacqueline Cottier, vice-présidente de la CNA.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

L'abattoir ex-AIM renaît et abatterait jusqu’à 66 000 T de porc par an
L’avenir du site de l’abattoir de Sainte-Cécile s’écrit avec la Boucherie Saint-Michel, créée par Virginie Allaire-Arrivé et…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler près de Sées
Mercredi 21 avril 2021, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds, dans l'Orne, est…
Inquiétude dans le Bessin après l’annonce d’un septième cas de tuberculose bovine
Les éleveurs du Bessin ont été invités à une réunion d’information sur la tuberculose bovine après la découverte d’un cas en…
BLAIREAU
Tuberculose bovine : la préfète signe l’arrêté de régulation des blaireaux
Mercredi 7 avril 2021, la préfète de l’Orne Françoise Tahéri a signé l’arrêté ordonnant les prélèvements de blaireaux dans les…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler à Belfonds
Mercredi 21 avril, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds (61), est décédé…
COOP LIN VILLONS LES BUISSONS
La Coop lin de Villons-les-Buissons compte sur deux nouvelles lignes de teillage
Désormais propriétaire des locaux de l’ex Agire (Centre d’Insémination artificielle) à Saint-Manvieu-Norrey, la coop lin de…
Publicité