Aller au contenu principal

Opération "Fermes Ouvertes"
"Les briques de lait ne poussent pas dans les arbres"

Les “Fermes Ouvertes”, déclinaison départementale de l’opération organisée par la FNSEA, reprend un coup de jeune cette année. Outre un dépoussièrage de terrain, par le biais des déléguées cantonaux issues de la commission “agricultrices 50”, la remise des prix aura lieu dans le cadre du national de la race Normande, en juin prochain. Concours se déroulant au hall des Ronchettes de Saint-Lô.

Au gaec Mazier (Le Dézert), présentation de l’opération “Fermes Ouvertes” avec une représentante de la race Normande, qui ira sans nul doute au National en juin prochain à St-Lô.
Au gaec Mazier (Le Dézert), présentation de l’opération “Fermes Ouvertes” avec une représentante de la race Normande, qui ira sans nul doute au National en juin prochain à St-Lô.
© EC

Explications de Catherine Guérault, maître d'oeuvre de l'opération, “le département est à tendance rurale; il est donc très important de renouveler fréquemment le contact entre les jeunes générations, habitant la campagne mais ne connaissant pas l’agriculture, et ses différentes filières”. Concrètement, la commission “agricultrices 50” s’est servie de son réseau de terrain pour contacter les écoles du département. Explications conjointes de Florence Mazier et Martine d’Aprigny, respectivement agricultrice au Dézert, et déléguée cantonale, “nous sommes allés voir les directeurs pour  leur expliquer les enjeux des “Fermes Ouvertes”. Les enfants des classes de CP et CM pensent que l’on pêche des poissons carrés;  pas question qu’ils aillent chercher des briques de lait dans les arbres”.

La suite dans votre édition du 12 mars

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité