Aller au contenu principal
Font Size

Les chenilles : nouvelle rampe de lancement de New Holland

Dans le secteur de Falaise, la machine devrait attirer les regards. Les établissements Ducastel ont livré, la semaine dernière, la nouvelle moissonneuse-batteuse CR 9.90 du département. Particularité : l’engin est équipé d’origine de chenilles.

Elle n’a, pour l’instant, tourné que sur la route. Mais l’attelage attire le regard. Les établissements Ducastel ont livré  la semaine dernière la nouvelle moissonneuse-batteuse. Dénommée CR 9.90, la New Holland ne passe par inaperçue. D’abord, la batteuse dispose d’une barre de coupe de 10 m 70. Outre son gabarit, la machine est équipée de chenilles. “C’est la première que nous vendons en Basse-Normandie”, explique Jean-Marc Perpignan, directeur des Etablissements Ducastel. La famille Simplice, installée à la ferme du Château à Falaise, a acquis cet engin peu habituel dans la région.

Chenilles : moins de compaction du sol et plus de stabilité
Les chenilles en caoutchouc SmartTraxTM avec la suspension TerraglideTM sont standard sur la CR10.90 et optionnelles sur les autres modèles. Elles se déclinent en largeurs de 610 mm, 725 mm et deux paires de galets à suspension hydraulique agissent indépendamment pour offrir une conduite en douceur et sans à coup. À la ferme du Château, les agriculteurs sont sensibles au tassement du sol. Leurs tracteurs sont équipés de système de télégonflage. Les travaux aux champs sont réalisés à 0,8 bar. Pour leur CR 9. 90, Franck et Loïc Simplice ont choisi des chenilles de 28 pouces. “La trémie a une capacité de 14 500 litres. Avec le poids de la machine, les chenilles deviennent obligatoires. Les 26 pouces permettent de circuler sans escorte. Cependant, les 28 pouces apportent plus de stabilité et limitent encore plus le tassement au sol”, expliquent les deux frères. Franck Simplice a conduit l’ensemble sur route. L’agriculteur sent peu de différences avec la précédente machine à pneu. “Elle se conduit de la même manière, j’ai les mêmes sensations. Je prends les ronds-points de manière identique. Elle braque sans doute  un peu moins. Mais sur ce critère, la New Holland est très performante, donc ça compense l’effet des chenilles”.

Moteur de 571 chevaux
La gamme CR est dotée des moteurs ECOBlueTM SCR, conformes à la norme Tier 4A. Ils permettent des économies de carburant de 10 %, en comparaison avec les moteurs semblables, répondant à la norme Tier 3. La CR 9.90 a été livré avec un moteur de 571 cv. “Ce n’est pas de trop. Dans le colza, c’est le moteur qui peut nous freiner, même si nous essayons de battre très mûr”.  Franck et Loïc Simplice possédaient déjà une New Holand avec une puissance similaire. La machine leur permet de tourner à 600 qx par heure. Lors de la prochaine campagne, la famille Simplice prévoit donc de battre 600 hectares.
Travailler avec une grosse machine nécessite quelques ajustements. Deux bennes de 24 tonnes suivent la machine. “La plupart du temps, c’est suffisant”, précisent-ils. Et s’ils peuvent perdre un peu de temps dans les petites parcelles, les agriculteurs s’y retrouvent globalement. “Nous préférons avoir une batteuse plutôt que deux petites. Nous limitons  ainsi les coûts d’entretien”. Et pour s’assurer un haut niveau de fiabilité, Loïc et Franck Simplice renouvellent leur batteuse tous les 4 ans. La petite ou grande nouvelle a déjà des admirateurs. “J’en connais qui veulent faire un tour”, sourit Franck Simplice.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MOISSON ORGE
Les orges ouvrent le bal des batteuses
Dès le milieu de la semaine dernière, les batteuses ont ouvert le bal de la moisson. Les orges, comme à leur habitude, sont les…
JA NORMANDIE
JA Normandie renouvelle son bureau
Après les élections départementales, JA Normandie a élu son nouveau bureau mardi 23 juin. Questions à Alexis Graindorge qui…
SAFER - JA NORMANDIE
Safer et JA de Normandie luttent contre l’accaparement des terres
En attendant une loi foncière, Safer et JA de Normandie s’organisent pour lutter contre le transfert opaque des terres. En 2019,…
Un pick-up lin conçu par la SAMA voit le jour
L’agriculture devra se passer du glyphosate d’ici quelques années. Les producteurs de lin anticipent l’arrêt de l’herbicide,…
Bureau JA 50
" Il y a encore des lignes à faire bouger "
Les JA de la Manche ont élu leur nouveau bureau vendredi 12 juin. A la tête de la structure, Luc Chardine, éleveur laitier en…
L’hétérogénéité des orges se confirme
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
Publicité