Aller au contenu principal
Font Size

Les coopératives normandes ont accueilli la préfète

Mardi 16 octobre, Coop de France Normandie a invité la préfète de région à visiter trois structures normandes. Fabienne Buccio a pu mesurer l’importance de la coopération agricole régionale.

lll Fabienne Buccio a consacré une journée complète à la coopération agricole normande, mardi 16 octobre. Première étape pour la préfète de Région à la coopérative linière de Villon-les-Buissons. Puis, Coop de France Normandie a emmené le groupe à quelques kilomètres pour un second arrêt à Creully. L’après-midi, c’était au tour d’Isigny-Sainte-Mère d’accueillir la délégation. Chaque visite a fait l’objet d’un focus. « La coopérative de lin est très proche de ses adhérents grâce à sa gouvernance et son accompagnement », dit Jean-Luc Duval. À Creully, le président de la fédération des coopératives normandes a soulevé la question de la séparation de la vente et du conseil aux adhérents : « nous voulons vous exprimer nos inquiétudes sur l’image que certains voudraient donner à nos structures ». Le président rappelle que les coopératives n’incitent pas à l’épandage de produits phytosanitaires, mais conseillent leurs adhérents sur les pratiques agronomiques.  Quant à Isigny-Sainte-Mère, elle est le « fleuron de la coopération normande », qualifie Jean-Luc Duval car, en alliant les AOP laitières et le grand export, elle est créatrice de valeur pour les agriculteurs normands et les marchés internationaux.

Du positif
« J’ai beaucoup apprécié cette journée d’échange, assure Fabienne Buccio, à l’issue du parcours. Le statut coopératif est ancien, mais aussi extrêmement moderne. Il correspond à
l’idée d’associer davantage celui qui apporte le fruit de son travail ». La préfète retient que la Normandie est la première région productrice de lin au monde, un « produit phare, naturel avec un potentiel de développement ». Elle apprécie la mise en place du silo bio à Creully, « vous entendez les souhaits de la population ». Quant à Isigny, Fabienne Buccio salue une entreprise « connue dans le monde entier. Quel chemin parcouru en quinze ans ! »

Et après…
La préfète constate aussi qu’il y a « des choses à faire, nous devons réfléchir ensemble ». Et Jean-Luc Duval de proposer : « nous pourrions organiser la même journée avec les parlementaires normands ». « Nous pourrions nous voir une fois par an, avec la Direction régionale de l’agriculture, de l’alimentation et de la forêt (Draaf) comme cheffe de file, pour que vous nous présentiez le bilan de l’année passée et les résultats espérés à l’avenir », imagine la préfète. Quant au Grand plan d’investissement, il s’agit « d’un bel outil, qui bénéficie à l’ensemble de l’économie agricole », souligne Jean-Luc Duval. Mais le président de Coop de France Normandie rappelle aussi que « le temps administratif et le temps économique ne sont pas les mêmes. Comment gagner en temps et en efficacité sur les dossiers ? » Réponse, peut-être, à la prochaine rencontre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Moisson 2020 : Et si les blés redonnaient un peu d’espoir ?
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
(VIDEO) Une Lexion à tapis semi-chenillée dans le Bocage
À Villy-Bocage dans le Calvados, Thierry Bossuyt tourne avec la nouvelle Lexion 7700 qu’il a achetée en commun avec son frère.…
Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture, curieux du contexte local
Julien Denormandie est venu visiter la ferme de François Rihouet à Périers (50) et écouter les demandes liées à plusieurs…
Requiem pour l’abattoir de Saint-Hilaire
Vendredi 10 juillet, Manuel Pringault, président du groupe Teba et patron de la société d’abattage saint-hilairien, ASH (gérante…
MC DO CONTRAT
Contrat McDo : « Je connais le prix, quelle que soit la date de sortie »
Romaric, Bernard et Françoise Anquetil élèvent des Prim’Holstein à Saint-Jean-des-Champs (50). Depuis 2007, les jeunes bovins…
Julie Bléron, gendarme référente agricole cultivée sur le milieu
Julie Bléron est référente agricole de gendarmerie depuis le mois de janvier. Sa mission est de recréer du lien entre les deux…
Publicité