Aller au contenu principal
Font Size

Les cuisines centrales et restaurants sous surveillance

La semaine dernière, la FDSEA de l’Orne et les JA ont suivi le mot d’ordre national. Ils ont inspecté différents lieux de restauration collective pour vérifier la provenance des marchandises et engager la discussion.

La FNSEA a lancé l’opération « 7 familles ». La semaine dernière, les agriculteurs étaient donc invités à se déplacer vers les structures de restauration collective. De nombreux lieux ont été contrôlés. L’objectif était comme le rappelait la présidente de la FDSEA de l’Orne, Anne-Marie Denis, de permettre à chacun de continuer à s’investir localement. Ils ont été nombreux à se mobiliser lors des blocages. Par conséquent, ils pouvaient poursuivre en allant dans les cuisines centrales, chaînes de restaurant…
La cuisine de l’hôpital d'Argentan, puis la cuisine centrale, ont été inspectées par un groupe d’agriculteurs locaux, mercredi. Ils sont venus contrôler les chambres froides.
« Nous voulons vérifier l’origine des produits alimentaires », explique Jérôme Leroux, agriculteur à Sai. Une vérification nécessaire aux yeux des agriculteurs au regard des produits étrangers trouvés lors des blocages des camions. Ghislain Martel, directeur adjoint de l'hôpital reste ouvert à la discussion. Pour lui, l’achat local est important mais pas toujours facile à faire.
La visite s’est poursuivie à la cuisine centrale d’Argentan intercom.

Maintenir la pression
Un peu plus loin, un autre groupe a ciblé la cuisine centrale de Saint-Cornier-des-Landes qui livre 20 000 repas par an à la maison de retraite, à l’école de la Marinerie, l’école maternelle et primaire André Breton de Tinchebray ainsi qu’au centre d’animation de Tinchebray.
« Nous voulons maintenir la pression,» note Eric Hatteville, président cantonal de la FDSEA, qui n’hésite pas à demander les bons de livraisons ou factures des produits.
La veille Mc Donalds, Buffalo Grill et le bowling de Flers avaient été inspectés.
Aux portes d’Alençon, à Condé-sur-Sarthe, ils ont inspecté plusieurs restaurants dont La Boucherie, McDonald's et Flunch.
Si rien de particulier n’a été trouvé, les agriculteurs ne sont pas dupes. « Nous y retournerons», assurent-ils.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MALTRAITANCE CHEVAUX
Un cas dans le Calvados et un dans l'Orne: vigilance et bon voisinage contre les actes de barbarie sur les équidés
Le 25 août 2020, un cheval ornais est retrouvé avec une entaille à l’encolure. Vendredi 28 août 2020, deux chevaux du club…
VEAU 1835
Matricule 1835, levez-vous !
« Matricule 1835, levez-vous » ou l’histoire d’un veau condamné à ce que ses données morphologiques soient retirées de l’…
PAUL CHEVALIER JA 61
" J’ai été surpris mais content d’être élu au bureau "
Paul Chevalier est entré au bureau départemental jeudi 18 juin. À 20 ans, il est secrétaire général adjoint. S’il n’envisage pas…
Armand Prod’homme JA 61
" Pas d’élevage, pas de paysage "
Armand Prod’homme, 22 ans, est en cours d’installation au Gaec Olo, à Livaie, dans le secteur d’Alençon. Le nouveau responsable…
OPNC LACTALIS
Lactalis : L’accord-cadre est signé
L’OPNC (Organisation des Producteurs Normandie Centre) est la première des neuf OP adhérentes à l’Unell a avoir signé un accord-…
AGNEAU PRE SALE
Accrocher les wagons AOT à la locomotive AOP
Après 30 années de travail, l’agneau de pré-salé a enfin obtenu le fameux sésame AOP. Mais la vie dans les herbus n’est pas un…
Publicité