Aller au contenu principal

Des légumes pour la santé
Les élèves cherbourgeois aux champs

Mieux faire connaître les fruits et légumes aux enfants ? Le pari de la Fraich’Attitude ! Visite chez Alain Cottebrune, à Réville.

Alain Cottebrune répondant aux nombreuses questions des élèves.
Alain Cottebrune répondant aux nombreuses questions des élèves.
© Eric Charon AN 50
Les exploitations légumières n’ont pas hésité à ouvrir leurs portes à l’instar de Alain Cottebrune, dont les 1 ha 1/2 de serres ont accueilli, lundi dernier, les classes de CE2 de l’école Saint-Joseph de Cherbourg. Et pendant les deux heures de visite, les questions n’ont pas manqué loin de là, preuve que nos chères petites têtes blondes ont quelques lacunes en la matière. “Comment on devient légumier ? Comment ça pousse ? Le tuyau, y sert à quoi ? etc...” (A suivre dans votre prochaine édition
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 7e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS et la DDPP confirment, mardi 13 avril2021, qu'un septième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans le Bessin.
SAMA THIBERVILLE 27
Un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27)
Depuis le 1er mars, la Sama propose un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27). Au commerce : Olivier…
Christian Duchemin vend la Ferme du Val d'Odon
Christian Duchemin passe la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de la Ferme du Val d'Odon,…
TUBERCULOSE BOVINE, REUNION THURY HARCOURT
Tuberculose bovine : la profession réclame efficacité et rapidité
Jeudi 18 mars, à Thury-Harcourt, les éleveurs de Suisse normande étaient invités à une réunion sur la tuberculose bovine, à l’…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
Publicité