Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Les Etablissements Morineau présentent la gamme Supertino

Les établissements Morineau ont organisé mercredi 2 décembre une présentation dynamique des matériels Supertino. Le rendez-vous était donné dès 9 h 30 chez Didier et Catherine Appert à Neauphe-sur-Dives dans l’Orne.

Au menu de cette matinée, essais, prise en main, conseils techniques et nutritionnels autour de la mélangeuse automotrice, du bol pailleur Supertino et de la faucheuse autochargeuse.
La gamme de mélangeuse double vis automotrice à une capacité allant de 12 à 23 m3 dans la configuration RE et de 26 à 30 m3 dans sa version maxi, version maxi qui se différencie par ses vis d’un diamètre plus grand et d’un système de transmission Powershift d’origine (optionnel sur la version RE) qui permet de démarrer facilement le mélange et vider complètement la cuve. Le déchargement s’effectue du coté gauche avec des tapis de 50, 70 et 100 cm. L’alimentation se fait grâce à la fraise d’un diamètre de 69 cm et d’une largeur de travail de 2 mètres. Les deux sens de rotation et les couteaux en position hélicoïdales permettent de bien préparer le fourrage avant l’arrivée dans la cuve.
Concernant le bol pailleur trainé, la gamme s’étend de 8 à 42 m3 avec des machines de une, deux ou trois vis. Alliant les deux fonctions de mélangeuse distributrice et pailleuse, la gamme Supertino répond aux exigences des éleveurs. Son boitier électronique permet une pesée programmable de 50 recettes et 30 composants possible. Coté pailleuse, la turbine éjecte la paille jusqu'à 18 mètres, idéal pour les bâtiments à grandes travées.
Les agriculteurs présents auront également pu découvrir par le biais d’une vidéo les qualités de coupe et de récolte que propose Supertino grâce à sa gamme de faucheuse autochargeuse trainée.
Pour Denis Morineau, responsable des établissements du même nom, “Nous avons
souhaité organiser une matinée très professionnelle pour que chacun puisse comprendre le fonctionnement des matériels et ses avantages, que ce soit en temps, en productivité et en qualité de fourrage”.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

ELISE HEBERT
« Si je n’essaie pas, je serai déçue »
Anxieuse, mais bosseuse, Élise Hébert, 22 ans, est salariée de l’entreprise de travaux agricoles Vandecandelaère, à Saint-Manvieu…
MARC BUON ET SA FILLE JULIE
Marc revit et fait sa rééducation en allant voir ses vaches
Agriculteur à Loucelles, ancien président de la FDSEA du Calvados et ancien vice-président de la Safer Normandie, Marc Buon est…
Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
John Deere : le premier 8R sur les routes du pays d’Auge
Les établissement Ruaux ont vendu et livré le premier tracteur John Deere 8R/370 en Normandie. Visite complète au champ.
Élodie et Baptiste Leclerc (50)
Témoignage d'Élodie et Baptiste Leclerc, éleveurs de veaux à Le Mesnilbus (50)
Élodie et Baptiste Leclerc élèvent des veaux à Le Mesnilbus (50) en intégration chez Denkavit. Âgés tous les deux de 31 ans, ils…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Publicité