Aller au contenu principal

Opération portes ouvertes
Les fruits et la biodiversité au cœur des fermes ouvertes

Du 11 au 15 mai prochain, l’opération “Fermes ouvertes” va accueillir des milliers d’élèves à travers l’hexagone. Une édition 2009 qui vient d’être lancée, ce mardi, en terre euroise.

 

Temps fort d’une communication positive autour des métiers de l’agriculture auprès des plus jeunes, l’opération “Fermes ouvertes”, orchestrée par la FNSEA et largement relayée par les fédérations départementales, a été officiellement lancée ce mardi à Burey dans l’Eure.

Hildegard et Michel Delivet ont ainsi accueilli, sur leur exploitation, l’ensemble des acteurs de cette opération nationale. Parmi ceux-là, le vice-président de la FNSEA Pascal Ferey “particulièrement heureux de participer à ce lancement” mais aussi de venir “chez mes voisins eurois avec qui je travaille depuis des années à l’échelle de la région normande sur de très nombreux dossiers.” 

 

Pas seulement une vitrine...

Après l’équilibre alimentaire en 2008, les fruits et la biodiversité à la ferme ont été retenus comme thème cette année. Pas surprenant alors que la FDSEA de l’Eure ait choisi l’exploitation de la famille Delivet. “Cela fait dix ans que nous participons à la démarche” explique Michel à l’heure de présenter son outil de production. Cela dit, si les agriculteurs de Burey ont été retenus, c’est aussi pour la structure même de leur exploitation. 

Dans un département à vocation céréalière (même si l’élevage y est bien présent aussi), Hildegard et Michel Delivet se sont lancés dans une diversification pas si simple que cela : la production de pommes à cidre. 15 hectares de vergers ont été ainsi plantés sur les 204 hectares qui constituent aujourd’hui l’exploitation. 

“La famille Delivet est engagée depuis pratiquement le début des fermes ouvertes, souligne le président de la FDSEA de l’Eure, Emmanuel Hyest. C’est une exploitation exemplaire pour ce lancement puisqu’elle  correspond exactement au thème retenu cette année. 

Hildegard et Michel Delivet ont su mettre en avant à la fois la tradition et les techniques de pointe. Les jeunes visiteurs apprécieront sûrement !”

Emmanuel Hyest est naturellement revenu sur l’engagement de la famille Delivet qui va bien au-delà des fermes ouvertes “pour s’intéresser à l’ensemble des structures professionnelles qui les entourent, du syndicalisme à la banque verte en passant par le Ceta...”

 

Avec l’inspection académique

Les responsables présents ce mardi ont souligné, tour à tour, l’importance de cette opération de communication. “Il est nécessaire et même indispensable que nous ouvrions nos exploitations pour apprendre aux jeunes à découvrir notre métier, ses particularités, ses enjeux, ses avantages et ses inconvénients.” a rappelé avec force Emmanuel Hyest

Au passage, le responsable de la FDSEA de l’Eure a remercié l’inspecteur académique “qui a été très attentif et très intéressé à la démarche présentée aujourd’hui. Cette attention particulière va nous permettre, à l’échelle du département, d’accueillir 48 classes, soit un peu plus de 1 200 élèves. C’est une opération significative qui été rendue possible, je le signale ici, par la mobilisation de tous les acteurs et partenaires de l’agriculteur même si je tiens à remercier particulièrement la section agricultrices et les services de notre fédération. Tous se sont engagés avec passion pour accueillir ce lancement national dont nous sommes fiers aujourd’hui.”

 

 

Retrouvez d'autres photographies

et le témoignage de Hildegard et Michel Delivet

dans l'édition "papier" de l'Eure agricole

en date du 7 mai, page 3

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

TUBERCULOSE BOVINE
Tuberculose bovine : quatre cas confirmés dans le Calvados
Le Groupement de défense sanitaire confirme, ce mardi 23 février 2021, la détection de quatre cas de tuberculose bovine. Plus de…
TUBERCULOSE BOVINE LESSAY
Canton de Lessay : 200 animaux à abattre
Après quatre cas dans le Calvados, un cas de tuberculose bovine a été détecté fin février dans le canton de Lessay au sein d’un…
Graindorge, bâtiments de la future fromagerie
Graindorge mise sur le camembert AOP fermier et bio
La fromagerie Le Clos de Beaumoncel est en cours de finalisation à Camembert (61). Fruit d’un partenariat entre E. Graindorge et…
ETA GIFFARD - EPANDAGE
Terra Variant 585 cherche hectares où s’épandre
À l’automne, Denis Giffard, entrepreneur de travaux agricoles à Tournebu (14), a troqué l’une de ses arracheuses intégrales à…
ORNE - CERTIFICATION HVE
HVE : le label met un pied dans l’Orne
La Chambre d’agriculture de Normandie a invité les agriculteurs à s’informer sur le label HVE au cours de trois réunions dans l’…
Le GDS 14 élit son nouveau président
Lors de son assemblée générale, le Groupement départemental sanitaire du Calvados a renouvelé son bureau. Alain Legentil,…
Publicité