Aller au contenu principal

SIA
Les Jeunes Agriculteurs de l’Orne présents

Cette année encore, les JA de l’Orne étaient présents au Salon de l’Agriculture, porte de Versailles, en compagnie des JA de Basse-Normandie.

© JA
Le but de cette présence JA est d’une part, d’accueillir les adhérents JA dans une ambiance conviviale, de mettre à disposition des régions un espace d’accueil et d’autre part, de faire passer nos messages auprès des leaders d’opinion et du grand public.

Rencontre avec les élus
Ce salon aura été l’occasion pour les JA de l’Orne de rencontrer de nombreux représentants nationaux ou départementaux. Jean-Pierre Bel, président du Sénat, François Fillon, Rachida Dati, Xavier Bertrand ou encore Joaquim Pueyo, député de l’Orne, sont venus échanger avec les représentants départementaux.
Le renouvellement des générations en agriculture est aujourd’hui plus que jamais essentiel pour maintenir une activité agricole dynamique et performante sur le territoire français. Encore une fois, JA rappelle que l’installation des jeunes et le renouvellement des générations en agriculture nécessitent de la part des Pouvoirs publics une attention particulière sur la préservation du foncier et l’accessibilité aux terres agricoles, outil de travail primordial et indispensable aux agriculteurs. JA ne cesse, à travers ses différentes actions, de dénoncer le problème de l’artificialisation des terres et la perte du foncier agricole. Ces rencontres ont été l’occasion de mettre en avant les propositions du syndicat pour répondre à cette problématique. Par exemple, renforcer le contrôle des structures ou encore donner les moyens aux SAFER de réaliser ses missions correctement et de manière complémentaire avec les Etablissements publics foncier (EPF).
Autre point abordé, alors que les négociations commerciales avec la distribution battent leur plein en ce moment, la nécessité et l'urgence d'une répercussion de la hausse des prix des matières premières dans l’alimentation animale. En effet, les coûts de production ne cessent d’augmenter pour l’ensemble des filières d’élevage et le prix de vente des produits “sortie exploitation” n’est pas à la hauteur et ne permet pas à long terme la viabilité des exploitations agricoles concernées. Cette situation qui menace l’avenir de nos éleveurs ne peut plus durer ! La situation est urgente et si les distributeurs restent sourds aux nombreux cris d’alarme poussés par les agriculteurs de tout le pays, les Jeunes Agriculteurs sauront passer à la vitesse supérieure !

Rencontre avec consommateurs
Les JA de Basse-Normandie avaient mis en jeu un panier garni de produits normands, ainsi qu’un séjour dans un gîte offert par Gîte de France Orne. Pour gagner ce lot, avant le tirage au sort, il suffisait de répondre correctement à six questions sur l’agriculture de Basse-Normandie. “Ce jeu nous a permis d’échanger avec les citadins et de répondre aux questions que se posent certaines personnes. Nous voyons que la tromperie avec la viande de cheval, interpelle le consommateur. Néanmoins, nous avons ressenti de la confiance des consommateurs vis-à-vis de notre travail et nos productions”, explique Teddy, un des béné-voles. Le cadeau a été gagné par Quentin Bourse, de l’Indre et Loire.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

AUTORISATION CHASSE 61
Feu vert à la chasse dans l’Orne
Jeudi 5 novembre, la commission départementale de la chasse et de la faune sauvage était en réunion extraordinaire. Malgré le…
SOJA NORMAND MOISSON
Le potentiel du soja prend racine
Au printemps, des éleveurs adhérents à l’OP des 3 Vallées (Danone) et des cultivateurs ont semé 29 ha de soja, en partenariat…
SCoT Caen métropole
Le futur visage de la métropole de Caen
Le nouveau SCoT de Caen métropole réduit la possibilité d’urbaniser les terres agricoles et naturelles. Une enveloppe foncière…
Pascal Desvages et Stéphane Carel Président et directeur de la coopérative de Creully (14).
Coopérative de Creully (14) : " Nos choix stratégiques sont confortés "
Malgré la crise sanitaire et autre perturbateur conjoncturel et structurel, la coopérative de Creully (14), qui tient son…
LIN ET COVID
Le lin : une filière d’excellence à l’épreuve de la Covid
80% de la production mondiale de fibre de lin teillé est d’origine européenne et la France en est le leader mondial. Outre leur…
pressoir lycée agricole Sées
Au lycée de Sées, on presse beaucoup pour le plaisir
Le pressoir de Patrick Yvard s’installe chaque année durant deux mois et demie dans la cour de la cidrerie du lycée de Sées. Les…
Publicité