Aller au contenu principal
Font Size

Initiative
Les “Marchés des Producteurs de Pays” arrivent dans la Manche !

Afin de poursuivre son action de valorisation des productions locales, la Chambre d’agriculture lance en 2012 la démarche des “Marchés des Producteurs de Pays”, pour proposer aux consommateurs des marchés où seuls les producteurs, qu’ils soient agriculteurs ou artisans, seront présents. Premiers essais cet été à Carteret et à Saint-Maurice-en-Cotentin.

Pourtant riche d’une production agricole variée et de qualité, la Manche n’est pas forcément connue pour la diversité de ses produits. Afin de rendre sa juste valeur au travail de qualité réaliser par les très nombreux agriculteurs et artisans de la Manche, la Chambre d’agriculture souhaite leur apporter tout son soutien en valorisant leur présence sur les marchés du département. Si les “marchés du terroir” sont nombreux dans la Manche, peu font la différence entre producteurs et revendeurs, souvent au détriment du consommateur.Les “Marchés des Producteurs de Pays”, marque nationale des Chambres d’agriculture, vise à la mise en place de marchés “100 % producteurs”. A la suite de 27 autres départements français, principalement du sud, la Manche se lance cette année dans l’aventure !Par le lancement de la marque des “Marchés de Producteurs de Pays” la Chambre d’agriculture de la Manche souhaite :

- soutenir les producteurs dans leur commercialisation grâce à une forte valorisation et visibilité de leurs produits et à la force d’un réseau ;

- garantir aux consommateurs de ne trouver sur ces marchés que des producteurs, qu’ils soient agriculteurs ou artisans, commercialisant uniquement leur propre production.En valorisant les agriculteurs et artisans locaux, les Marchés des Producteurs de Pays sont une véritable démarche d’animation des territoires et de développement local.Cette marque permettra ainsi à la Chambre d’agriculture d’appuyer les collectivités qui le souhaitent dans la mise en place de leurs marchés, aussi bien en termes d’organisation que de communication ou de recherche de producteurs. Forte d’un réseau de plus de 100 producteurs, l’association Agriculture, Tourisme et Terroirs de la Manche, qui gère localement les marques “Bienvenue à la ferme” et “Manche Terroirs”, constituera un partenaire essentiel de cette démarche. La Manche bénéficie par ailleurs d’un soutien de la Dordogne, un des départements pilote lors de la création des Marchés des Producteurs de Pays il y a plus de vingt ans.Avant un développement à plus grande échelle des Marchés des Producteurs de Pays, l’année 2012 servira de test avec deux marchés.

Cet été à Carteret et à Saint-Maurice-en-Cotentin

Le marché du gourmand, organisé depuis plusieurs années sur le port de pêche de Carteret pendant deux week-ends d’été par l’association Barneville-Carteret animation souhaite chaque année valoriser un peu plus les productions locales. C’est donc tout naturellement qu’il s’est associé en 2011 à la Chambre d’agriculture et qu’il est aujourd’hui un marché pilote. Les 21 et 22 juillet ainsi que les 18 et 19 août, il proposera à la clientèle locale et aux touristes de passages un pôle produits alimentaires locaux, avec un vingtaine d’agriculteurs et d’artisans de bouche, un pôle nature avec quelques agriculteurs bio et pêcheurs et enfin un pôle d’artisanat d’art local.La commune de Saint-Maurice-en-Cotentin a souhaité cette année regrouper les agriculteurs du canton et des environs pour proposer un marché du soir festif en complément des deux marchés du gourmand de Carteret. Tous les mercredi soir des mois de juillet et août, de 17 h à 21 h, une dizaine de producteurs proposerons ainsi leurs produits, à emporter, à offrir ou à consommer sur place. Viandes à griller, plats cuisinés, légumes, pain bio, fruits rouges, boissons ou glaces, autant de produits fermiers proposés aux clients pour la petite faim ou le grand repas familial !A la suite de Barneville-Carteret et de Saint-Maurice-en-Cotentin, d’autres communes sur tout le département devraient suivre et arborer le petit panier à la fleur, véritable gage de qualité et d’authenticité pour le consommateur en quête de goût, de contact et de plaisir.

Offre locale vivante, variée et clairement identifiée

Marchés à l’année, marchés festifs d’été ou encore marchés de Noël, la présence de Marchés de Producteurs de Pays sur le département serait ainsi le gage d’une offre locale vivante, variée et clairement identifiée. Par cette démarche, c’est tout autant l’importante clientèle touristique des secteurs côtiers, des plages du débarquement au Mont-Saint-Michel, qui est visée que la population des petites et moyennes agglomérations de la Manche. En effet, si la population touristique est un vecteur de rayonnement essentiel pour le département, le maintien de sa vitalité à l’année repose avant tout sur sa population encore localement peu habituée à consommer des produits locaux.Le développement des Marchés des Producteurs de Pays sur le département est par ailleurs une des actions du projet “La Manche, 2010 - 2020, territoire vivant, pour une nouvelle économie de proximité”, porté par le Conseil général et labellisé Pôle d’Excellence Rural depuis avril 2011. Dans ce cadre, les communes qui mettront en place des marchés en 2013 pourront bénéficier de financements d’Etat pour aider aux investissements qu’elles souhaiteraient réaliser, notamment en termes de communication.Les autres départements normands, également engagés dans la valorisation des productions locales, devraient eux aussi mettre en place leurs premiers “Marchés de Producteurs de Pays” en 2012 (Calvados et Eure) et 2013 (Seine-Maritime et Orne).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Moisson 2020 : Et si les blés redonnaient un peu d’espoir ?
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture, curieux du contexte local
Julien Denormandie est venu visiter la ferme de François Rihouet à Périers (50) et écouter les demandes liées à plusieurs…
Un pick-up lin conçu par la SAMA voit le jour
L’agriculture devra se passer du glyphosate d’ici quelques années. Les producteurs de lin anticipent l’arrêt de l’herbicide,…
Requiem pour l’abattoir de Saint-Hilaire
Vendredi 10 juillet, Manuel Pringault, président du groupe Teba et patron de la société d’abattage saint-hilairien, ASH (gérante…
(VIDEO) Une Lexion à tapis semi-chenillée dans le Bocage
À Villy-Bocage dans le Calvados, Thierry Bossuyt tourne avec la nouvelle Lexion 7700 qu’il a achetée en commun avec son frère.…
Julie Bléron, gendarme référente agricole cultivée sur le milieu
Julie Bléron est référente agricole de gendarmerie depuis le mois de janvier. Sa mission est de recréer du lien entre les deux…
Publicité