Aller au contenu principal

Groupe vivre en agriculture dans l'Orne
Les Natur’elles, mieux dans sa peau de femme et d’agricultrice

Un groupe de filles. C’est l’idée qu’ont mise en place une vingtaine d’agricultrices ornaises. La première rencontre du GVA féminin, les Natur’elles, date d’avant le covid. Depuis, les cheffes d’exploitation partagent leurs expériences et des tranches de vie. 

Anita Duboust, 55 ans ; Blandine Julienne, 33 ans ; Ludivine Senegon-Belanger, 37 ans, et Laurence Lubrun, 54 ans, début août, chez Blandine. Les quatre femmes ont présenté leur GVA féminin. Le groupe, Les Natur’elles, animé par Héloïse Besniard, de la Chambre d’agriculture, adhère au GVA départemental.
© JP

« Nous sommes des cheffes d’exploitation à multiples facettes : souvent mères, mais aussi comptables, cuisinières, femmes de ménage. Nous avons besoin de trouver notre place. » Anita Duboust, 55 ans ; Blandine Julienne, 33 ans ; Laurence Lubrun, 54 ans et Ludivine Senegon-Belanger, 37 ans, sont toutes les quatre d’accord là-dessus. Et elles en parlent. Il y a près de trois ans, elles étaient neuf agricultrices du département à lancer un GVA féminin. Elles s’appellent : les Natur’elles. Le groupe - à l’échelle du département contrairement aux autres GVA organisés en cantons - compte aujourd’hui une vingtaine de membres, exclusivement des femmes. « On ne peut pas échanger les mêmes choses quand les hommes sont là. Et on les a sur le dos toute la journée », s’amuse Anitia Duboust.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Implantation de la sucrerie AKS à Rouen : un château en Espagne ?
Où en est le projet d’implantation d’une méga sucrerie par une société dubaïote, sélectionnée par Haropa Port sur appel à…
Le Gaec Lorin-Barbot prévoit de toujours produire du lait en 2032
Le Gaec Lorin-Barbot de Les Cresnays (sud Manche) prévoit de toujours produire du lait d’ici dix ans. Pour autant, les…
Zéro glyphosate ou le défi impossible en Normandie ?
Peut-on se passer du glyphosate ? Depuis 2019, cette vaste question a été travaillée via le plan « transition glyphosate…
PAC 2023-2027 : le nouveau système de suivi du parcellaire est « vraiment intrusif »
Dans le cadre de la future programmation de la Politique agricole commune (PAC) qui entrera en vigueur en janvier 2023, la…
Tuberculose bovine dans l'Orne : le point sur la prophylaxie 2022-2023
La campagne de prophylaxie tuberculose bovine a repris le 1er novembre 2022 dans l’Orne. Elle se terminera le 31 mai 2023. Cette…
Publicité