Aller au contenu principal

Groupe vivre en agriculture dans l'Orne
Les Natur’elles, mieux dans sa peau de femme et d’agricultrice

Un groupe de filles. C’est l’idée qu’ont mise en place une vingtaine d’agricultrices ornaises. La première rencontre du GVA féminin, les Natur’elles, date d’avant le covid. Depuis, les cheffes d’exploitation partagent leurs expériences et des tranches de vie. 

Anita Duboust, 55 ans ; Blandine Julienne, 33 ans ; Ludivine Senegon-Belanger, 37 ans, et Laurence Lubrun, 54 ans, début août, chez Blandine. Les quatre femmes ont présenté leur GVA féminin. Le groupe, Les Natur’elles, animé par Héloïse Besniard, de la Chambre d’agriculture, adhère au GVA départemental.
© JP

« Nous sommes des cheffes d’exploitation à multiples facettes : souvent mères, mais aussi comptables, cuisinières, femmes de ménage. Nous avons besoin de trouver notre place. » Anita Duboust, 55 ans ; Blandine Julienne, 33 ans ; Laurence Lubrun, 54 ans et Ludivine Senegon-Belanger, 37 ans, sont toutes les quatre d’accord là-dessus. Et elles en parlent. Il y a près de trois ans, elles étaient neuf agricultrices du département à lancer un GVA féminin. Elles s’appellent : les Natur’elles. Le groupe - à l’échelle du département contrairement aux autres GVA organisés en cantons - compte aujourd’hui une vingtaine de membres, exclusivement des femmes. « On ne peut pas échanger les mêmes choses quand les hommes sont là. Et on les a sur le dos toute la journée », s’amuse Anitia Duboust.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Commémorations : des restrictions de circulation à prévoir le 6 juin 2024
À l'occasion des commémorations du 80e anniversaire du Débarquement, une zone de circulation régulée (ZCR) va être mise en place…
La grande championne du concours régional Prim'Holstein, cette année, est PLK Plusbelle du Gaec Christal de l'Eure.
[EN IMAGES] Festival de l'élevage de Vire : le Graal pour PLK Plusbelle
Elles étaient nombreuses sur le ring de l'hippodrome de Vire, samedi 1er juin 2024 : les Prim'Holsteins venues du Calvados, de l'…
Valentin Flajolet est polyvalent, entre bovins, ovins et équins. Avec Tatiana, génisse de 20 mois, il participe à son 1er concours en tant qu'associé.
Valentin Flajolet, jeune éleveur bien dans ses bottes dans le Calvados
Installé depuis le 15 avril 2024, Valentin Flajolet conjugue entre existant et nouveauté. À Rumesnil, dans le Calvados, il…
Yvonne Mancel, entourée de son fils, Jacques, sa belle-fille, Christine et sa petite-fille, Barbara.
À 103 ans, Yvonne Paris se souvient de la drôle de guerre
À 103 ans, Yvonne Paris fait partie des témoins précieux de cette Seconde Guerre mondiale. Dans les moindres détails, elle se…
La semaine dernière, l'association L214 s'est introduite dans un élevage de volailles du département.
L'association L214 s'infiltre dans une ferme ornaise
La semaine dernière, l'association L214 s'est introduite dans un élevage de volailles du département. Une action dénoncée par la…
Faire un bâtiment innovant et évolutif
Emmanuel Hérouard, conseiller en bâtiment d'élevage à la Chambre d'agriculture de Normandie depuis 2011, a d'ores et déjà plus de…
Publicité