Aller au contenu principal

Contrats laitiers
Les négociations avec LACTALIS au point mort

La négociation sur les contrats laitiers s’est engagée depuis le début du mois de juillet entre LACTALIS et les représentants des groupements de producteurs LACTALIS, dans l’objectif d’une réécriture équilibrée de la proposition de contrat adressée le 1er avril dernier à tous les producteurs LACTALIS.

les représentants des groupements de producteurs LACTALIS appellent à la plus grande prudence ! Rien n’a été validé, rien ne doit être signé par les producteurs
les représentants des groupements de producteurs LACTALIS appellent à la plus grande prudence ! Rien n’a été validé, rien ne doit être signé par les producteurs
© TG
Une cinquième rencontre de négociation s’est tenue mardi à Paris, entre LACTALIS et les représentants des groupements de producteurs LACTALIS. La ligne politique donnée aux négociateurs par les présidents de groupement de producteurs LACTALIS, et reconfirmée le 1er septembre dernier en réunion nationale, était extrêmement claire. Ils devaient obtenir :
- un contrat cadre signé par les présidents de groupement et LACTALIS,
- des conventions d’application tripartite signées par les présidents de groupement LACTALIS, les adhérents de ces groupements et LACTALIS.
Ces points sont considérés comme incontournables en vue de la nécessaire reconnaissance par LACTALIS des producteurs et de leurs groupements comme des partenaires économiques responsables. Malgré un certain nombre d’avancées techniques obtenues lors des premières journées de discussion, les représentants des groupements de producteurs LACTALIS constatent que la négociation est aujourd’hui au point mort.
En effet, LACTALIS reste campé sur sa position initiale et refuse de discuter de ces éléments fondamentaux pour l’avenir des producteurs LACTALIS. Face à ce blocage, les négociateurs ont fait le constat qu’ils ne pouvaient plus défendre le mandat qui leur avait été confié par les présidents de groupement de producteurs LACTALIS. Il appartient désormais aux présidents des groupements de producteurs LACTALIS de tirer toutes les conséquences de l’état de la négociation ainsi que les suites à y donner dans les prochaines semaines, lors d’une réunion nationale qui se tiendra le 12 octobre à Paris. D’ores et déjà,
les représentants des groupements de producteurs LACTALIS appellent à la plus grande prudence ! Rien n’a été validé, rien ne doit être signé par les producteurs
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Eleveur laitier à bout de souffle : il s'en est sorti et il témoigne
Marcel, 35 ans, s’est installé en Gaec en 2009, dans le bocage ornais. Entre les investissements, l’installation d’une troisième…
panneaux solaires
Soleil 14, ou le cadastre solaire pour tomber dans le bon panneau
Soleil 14 est portée par le Syndicat départemental d’énergies du Calvados et les 16 intercommunalités du département. La…
Filière bovine - CONTRACTUALISATION
Contractualisation obligatoire des bovins : explications avec la FNB
Entre perte de liberté et visibilité sur trois ans, la contractualisation - obligatoire le 1er janvier 2022 - entre les éleveurs…
500 ch en bord de mer
Vincent Michel, ferme de la Saline dans le Calvados, a commandé avant l’été, le Fendt Vario 1050. Il est arrivé dans la cour de…
RENCONTRE FILIERE PORCINE FRSEA NORMANDIE
La production porcine à l’heure de la loi Egalim 2
Egalim 2, fin de la castration, crise du porc… les sujets n’ont pas manqué pour animer la réunion organisée par la FRSEA de…
Littoral Normand Déleg Génisses
Déleg Génisses : un service à la hauteur des attentes et en devenir
Un peu plus d’un an après son lancement par Littoral Normand, retour bilanciel sur Déleg Génisses, un service de délégation d’…
Publicité