Aller au contenu principal

Les nouveautés pour vos demandes d’aides sur TELEPAC

Entre le 1er avril et le 15 mai 2019, vous devrez télédéclarer votre dossier PAC. Soyez vigilants sur les évolutions réglementaires, en particulier si vous êtes en Zone défavorisée.

Vigilance pour assurer 100% de paiement vert
Les Surfaces d’intérêt écologique (SIE) doivent couvrir 5% des terres arables. Parmi les éléments éligibles, les jachères, y compris mellifères, sont éligibles. Le couvert d’une culture dérobée déclarée en SIE doit toujours être présent durant une période unique de 2 mois, fixée par département. Concernant les prairies permanentes, l’administration a levé l’interdiction individuelle de les retourner, sauf pour les prairies dites sensibles (en zone Natura 2000) ainsi que toutes celles des exploitations engagées en MAEC système, ou celles en MAEC localisées. A noter que des exploitants découvriront tardivement sur Telepac (courant avril) si l’administration a requalifié des prairies temporaires 2018 en prairies permanentes en cas de couvert herbacé de plus de 5 ans (idem pour certaines jachères). Cela aura des conséquences sur les SIE nécessaires en 2019.

Evolution des aides aux protéines végétales
Des légumineuses fourragères de plus de 3 ans seront aussi primables à l’aide couplée à partir de 2019. Les mélanges éligibles de légumineuses prépondérantes avec céréales ou oléagineux seront contrôlés sur place cet été et non sur la base des factures de semences. Des mélanges avec céréales restent éligibles à l’aide aux protéagineux si ces derniers sont prépondérants au semis.

Extension de la zone défavorisée, pour l’ICHN
L’Indemnité compensatoire de handicap naturel (ICHN) sera une nouveauté pour un certain nombre d’éleveurs normands avec l’extenstion de la zone défavorisée. Cette aide est réservée aux éleveurs de bovins, ovins, caprins et/ou équins, avec le siège et 80% de la SAU en zone défavorisée. Les exploitants sont à titre principal ou avec un revenu non agricole inférieur à un demi-SMIC (se renseigner). Par ailleurs, on ne pourra pas signer de nouveau contrat MAEC en 2019. En revanche, il est toujours possible d’engager des mesures en agriculture biologique, ou poursuivre les engagements dans un contrat MAEC existant.

Retrouvez plus de détails sur
https://normandie.chambres-agriculture.fr/conseils-formations/gestion-de-lexploitation/pac/

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Eleveur laitier à bout de souffle : il s'en est sorti et il témoigne
Marcel, 35 ans, s’est installé en Gaec en 2009, dans le bocage ornais. Entre les investissements, l’installation d’une troisième…
panneaux solaires
Soleil 14, ou le cadastre solaire pour tomber dans le bon panneau
Soleil 14 est portée par le Syndicat départemental d’énergies du Calvados et les 16 intercommunalités du département. La…
Filière bovine - CONTRACTUALISATION
Contractualisation obligatoire des bovins : explications avec la FNB
Entre perte de liberté et visibilité sur trois ans, la contractualisation - obligatoire le 1er janvier 2022 - entre les éleveurs…
500 ch en bord de mer
Vincent Michel, ferme de la Saline dans le Calvados, a commandé avant l’été, le Fendt Vario 1050. Il est arrivé dans la cour de…
RENCONTRE FILIERE PORCINE FRSEA NORMANDIE
La production porcine à l’heure de la loi Egalim 2
Egalim 2, fin de la castration, crise du porc… les sujets n’ont pas manqué pour animer la réunion organisée par la FRSEA de…
Littoral Normand Déleg Génisses
Déleg Génisses : un service à la hauteur des attentes et en devenir
Un peu plus d’un an après son lancement par Littoral Normand, retour bilanciel sur Déleg Génisses, un service de délégation d’…
Publicité