Aller au contenu principal

Les producteurs attendent une hausse du prix du lait pour 2019

llll Les représentants de la FRSEA et des Ja ont remis lundi dernier à Caen la pétition qu’ils avaient lancée en octobre.

© TG

Elle visait à dénoncer un prix du lait en baisse au moment où toutes les entreprises annonçaient des prix en hausse. Ce paradoxe est d’ailleurs confirmé par la note de conjoncture publiée par le Ministère de l’agriculture le 13 décembre. On y lit notamment que le prix du lait payé en France en octobre 2018 a été le plus élevé depuis la fin des quotas laitiers en 2015 à 378€/1000 litres, toutes qualités confondues. Et ce grâce à la hausse de 4€/1000 litres du lait conventionnel et à la stabilité du prix du lait bio (501€/1000l). Ces prix s’expliquent par la baisse de la collecte française : -3,7% comparé à octobre 2017. En effet, les effets prolongés de la sécheresse pèsent sur la production laitière. La plupart des collectes régionales reculent (-4,4% dans le grand Ouest, -0,2% en Normandie, -4,6% dans le Grand Est).

Agrial à la ramasse
C’est dans ce contexte que lundi, une délégation FRSEA/JA Normandie conduite par Ludovic Blin et Nicolas Declomesnil (notre photo) a remis à Pascal Lebrun (président de la branche lait d’Agrial) la pétition lancée en octobre dernier par le syndicalisme visant « à interpeller les dirigeants d’Agrial sur l’insatisfaction des producteurs de lait au regard des prix annoncés pour le quatrième trimestre de l’année 2018.» Plus de 1700 signatures ont été recueillies. L’occasion pour les représentants syndicaux d’insister : «s’il est désormais acté qu’en 2018, Agrial est l’entreprise laitière normande ayant le moins bien rémunéré les producteurs de lait (312,04 euros en moyenne soit 2,26 euros de moins qu’en 2017 !), nous attendons de pied ferme les annonces de prix pour le début 2019. Le groupe Agrial se doit de porter un message encourageant vis-à-vis des producteurs de lait, de donner des perspectives à ses coopérateurs et d’afficher sa volonté de revalorisation du prix du lait conventionnel,» fin de citation et rendez-vous en 2019.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

[LES GAGNANTS DU JOUR] Race Blanc bleu : deux éleveurs normands se démarquent
Jeudi 29 février 2024, le concours général agricole de race Blanc bleu s'est déroulé sur le ring de présentation du hall 1 du…
La SCA normande mise à l’arrêt forcé par les agriculteurs à Lisieux
Lundi 29 janvier 2024, sous l’impulsion de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs, la profession s’est mobilisée pour bloquer la SCA…
[CÔTÉ JEUNES] TIEA 2024 : Le lycée agricole de Sées repart avec la médaille d'or
Cinq établissements normands ont fait le déplacement à Paris, pour participer au Trophée international de l’enseignement agricole…
Lucie Lesieur, heureuse éleveuse de Salers
À Rônai, dans l'Orne en Normandie, Lucie Lesieur s'épanouit enfin à la ferme. Après une formation en commerce, elle décide, alors…
[NEWS DU SALON] Grande championne, Hamada renouvelle l'exploit
Et un, et deux victoires à Paris pour Hamada, une Normande, jugée exceptionnelle par le juge, Charles Delalande le jour du…
[EN VIDEO] La Normande devient la star du Salon international de l'agriculture 2024
Sur les billets d'entrée, ou encore sur les affiches, dans le métro, la Normande sera à l'honneur pour la 60e édition du Salon…
Publicité