Aller au contenu principal
Font Size

Les producteurs normands réunis chez « Goût et Qualité » !

Sébastien Olivier, fondateur de l’enseigne avait cette envie de réunir les producteurs et les produits normands, tout en proposant des denrées de grande qualité à ses clients. Défi réussi pour l’homme, car un an après, « Goût et qualité » compte 63 000 passages en caisse.

© MM

Issu d’une famille normande de marchands de bestiaux, Sébastien Olivier est tombé dans la distribution très vite. C’est en 2015 que son projet voit le jour. Après une année, le magasin a fait et fait toujours deux heureux...


390 m2 de produits fermiers

À Bretteville-sur-Odon (14), vous pouvez trouver des produits frais, fermiers, locaux et de grande qualité.En partenariat avec « Bienvenue à la ferme » (réseau national de producteurs et transformateurs fermiers), « Le magasin a vu son panier moyen augmenter de 10 €. De 24 € nous sommes passés à 34 €. En distribution, c’est la moyenne d’un supermarché », souligne Sébastien Olivier. Une affaire qui roule donc pour cette jeune supérette. Cette envie des consommateurs de quitter les grandes distributions pour manger plus sainement tout en valorisant les producteurs n’est pas discutable.


Une expansion fulgurante

« Nous avons commencé avec 120 producteurs pour 1 200 produits. Aujourd’hui, nous travaillons avec 145 producteurs et 1 950 denrées. Ça va encore continuer », s’enthousiasme Sébastien Olivier. En effet, le fondateur ne compte pas s’arrêter là. Pour lui, l’objectif premier est de continuer à aller chercher des produits sur la Normandie et de les développer. En allant chercher les agriculteurs normands et les PME transformatrices de matières premières, Sébastien Olivier compte bien mettre en avant sa région et créer l’échange entre producteurs, transformateurs et consommateurs. Nouveauté pour le magasin, un drive ouvrira ses portes dans quelque temps..

Du gagnant gagnant

« Depuis mai dernier, nous avons un point de vente ici. C’est un vrai plus pour nous. C’est vrai que transformer est un autre métier, mais cela nous permet d’être plus autonomes. Nous sommes sur 26 points de vente en tout », témoigne Christophe Descures, producteur et transformateur de porcs de Bayeux (rillettes, terrines, boudins, fromage de tête, etc.). Un vrai plus pour les agriculteurs qui, en pleine période noire, travaillent toujours main dans la main. « Il y a une vraie attente de la part des clients d’aller vers ces aliments. Pour moi, la chose qui me démangeait le plus, c’était le manque d’unité entre les producteurs et autres acteurs normands », admet Sébastien Olivier.Pour Philippe qui met la première fois les pieds dans le magasin, « le choix des produits locaux est très intéressant.  Tout est de grande qualité. C’est ce que je voulais et donc aucune déception à ce niveau », s’amuse-t-il.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MALTRAITANCE CHEVAUX
Un cas dans le Calvados et un dans l'Orne: vigilance et bon voisinage contre les actes de barbarie sur les équidés
Le 25 août 2020, un cheval ornais est retrouvé avec une entaille à l’encolure. Vendredi 28 août 2020, deux chevaux du club…
VEAU 1835
Matricule 1835, levez-vous !
« Matricule 1835, levez-vous » ou l’histoire d’un veau condamné à ce que ses données morphologiques soient retirées de l’…
PAUL CHEVALIER JA 61
" J’ai été surpris mais content d’être élu au bureau "
Paul Chevalier est entré au bureau départemental jeudi 18 juin. À 20 ans, il est secrétaire général adjoint. S’il n’envisage pas…
Armand Prod’homme JA 61
" Pas d’élevage, pas de paysage "
Armand Prod’homme, 22 ans, est en cours d’installation au Gaec Olo, à Livaie, dans le secteur d’Alençon. Le nouveau responsable…
OPNC LACTALIS
Lactalis : L’accord-cadre est signé
L’OPNC (Organisation des Producteurs Normandie Centre) est la première des neuf OP adhérentes à l’Unell a avoir signé un accord-…
AGNEAU PRE SALE
Accrocher les wagons AOT à la locomotive AOP
Après 30 années de travail, l’agneau de pré-salé a enfin obtenu le fameux sésame AOP. Mais la vie dans les herbus n’est pas un…
Publicité