Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

OPLO
Les relations se sont améliorées

Gestion des volumes, prix, relations avec les producteurs. L’organisation des producteurs Lactalis de l’Orne (OPLO) a questionné l’entreprise, jeudi à Briouze, à l’occasion de son assemblée générale.

© AD

“Pourquoi appeler une avance de trésorerie  aux producteurs au  premier bimestre de 2014 ? Pourquoi les indicateurs n’ont-ils pas été respectés en 2013 ? Quelles sont les perspectives qu’offre l’entreprise à ses producteurs-livreurs en 2014 et à l’issue des quotas laitiers ? Et comment Lactalis envisage-t-elle les relations avec les organisations de producteurs ?”. Profitant de la présence de Serge Moly, directeur des approvisionnements en lait de Lactalis à l’assemblée générale de l’organisation des producteurs Lactalis de L’Orne (OPLO), jeudi dernier, le président, Max Vié, a demandé des explications à l’entreprise. 

Moins de crispation
“Les indicateurs sont là pour vous aider à payer le lait à sa juste valeur”, a aussi rappelé Anne-Marie Denis, adhérente de
l’OPLO et présidente de la FDSEA de l’Orne. A l’issue de l’assemblée générale, Max Vié reconnaît néanmoins que “- prix du lait aidant- les relations avec l’entreprise se sont améliorées, avec un dialogue moins crispé que lors de l’assemblée générale de 2013. Mais reste un grain de sable dans les rouages ! Le non-respect des contrats pour 2013 (- 6 €/1 000 l suivant les indicateurs). Que chacun suive ses engagements !”.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Ludovic Blin Président de la section laitière régionale de la FRSEA Normandie “ Et maintenant ? ”
A l’heure où le déconfinement s’organise progressivement sur le territoire français, le secteur laitier dresse un premier bilan…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité