Aller au contenu principal

Les services Identification normands harmonisent leur grille tarifaire

Les services Identification mutualisent de plus en plus leurs activités pour répondre aux enjeux de l’élevage bovin normand et améliorer les services aux éleveurs et la qualité de l’identification. La convergence des grilles tarifaires est une étape incontournable pour poursuivre cette convergence des pratiques.

La convergence des grilles tarifaires est une étape incontournable pour poursuivre cette convergence des pratiques.
La convergence des grilles tarifaires est une étape incontournable pour poursuivre cette convergence des pratiques.
© CA Normandie

Les services Identification du Calvados, de Haute-Normandie, de la Manche, et de l’Orne travaillent ensemble depuis plusieurs années en partageant des investissements dans les outils informatiques, en conduisant des appels d’offre communs pour certains marchés de matériel, ou en harmonisant leurs pratiques et services aux éleveurs.L’ensemble de ces 4 sites est par exemple certifié ISO 9001 dans le cadre d’une démarche qualité commune.De plus l’harmonisation des pratiques facilitera la continuité de service aux éleveurs en permettant que les personnels soient en capacité de répondre aux besoins de l’ensemble des éleveurs normands.En 2015 les élus des EdE et associations d’identification ont choisi de poursuivre cette mutualisation des fonctionnements en adoptant des principes de facturation identiques pour les prestations fournies aux éleveurs dans le cadre de l’Identification bovine.La grille des services Identification ovine caprine était déjà harmonisée depuis 3 ans. L’harmonisation des grilles tarifaires pour l’identification bovine vise :- à ce que tous les éleveurs normands retrouvent les mêmes lignes sur leur facture ;- à rapprocher les tarifs au plus près des couts engendrés par chaque éleveur et des actes d’identification générés: naissances, mouvements, abonnements … ;- à prendre en compte l’informatisation croissante des éleveurs, les services Internet devenant le standard par rapport aux services papier ;- à adapter aussi les tarifs aux systèmes d’élevage spécifiques : ateliers veaux boucherie, engraissement …Chaque structure continue à fixer ses propres tarifs pour chaque objet de facturation (forfait élevage, mouvement, naissance …) afin de s’adapter à la situation départementale.Ces tarifs convergeront ensuite progressivement avec la poursuite de la mutualisation régionale des services.Cette mutualisation régionale des structures d’identification vise, dans un contexte de réduction du nombre d’élevages, à maintenir la qualité et la continuité de service aux éleveurs, en optimisant les coûts.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

AUTORISATION CHASSE 61
Feu vert à la chasse dans l’Orne
Jeudi 5 novembre, la commission départementale de la chasse et de la faune sauvage était en réunion extraordinaire. Malgré le…
SOJA NORMAND MOISSON
Le potentiel du soja prend racine
Au printemps, des éleveurs adhérents à l’OP des 3 Vallées (Danone) et des cultivateurs ont semé 29 ha de soja, en partenariat…
SCoT Caen métropole
Le futur visage de la métropole de Caen
Le nouveau SCoT de Caen métropole réduit la possibilité d’urbaniser les terres agricoles et naturelles. Une enveloppe foncière…
Pascal Desvages et Stéphane Carel Président et directeur de la coopérative de Creully (14).
Coopérative de Creully (14) : " Nos choix stratégiques sont confortés "
Malgré la crise sanitaire et autre perturbateur conjoncturel et structurel, la coopérative de Creully (14), qui tient son…
pressoir lycée agricole Sées
Au lycée de Sées, on presse beaucoup pour le plaisir
Le pressoir de Patrick Yvard s’installe chaque année durant deux mois et demie dans la cour de la cidrerie du lycée de Sées. Les…
LIN ET COVID
Le lin : une filière d’excellence à l’épreuve de la Covid
80% de la production mondiale de fibre de lin teillé est d’origine européenne et la France en est le leader mondial. Outre leur…
Publicité